Menu
Nos applis :

dimanche 12/09/2021

Une belle série stoppée au Parc

Matchs

Une pelouse mythique et tondue à la perfection, une météo optimale, un Parc des Princes à guichets fermés… Tous les éléments sont réunis ce samedi après-midi pour un grand match entre le PSG, déjà leader du championnat et un Clermont Foot toujours invaincu.

Alors que Paris doit faire face aux absences de ses internationaux sud-américains, Pascal Gastien doit quant à lui composer sans son meilleur buteur Mohamed Bayo, alignant pour la première fois Pierre-Yves Hamel en pointe.

Sous les yeux de Léo Messi, présent en tribune, le PSG aligne tout de même une équipe solide comprenant Hakimi, Kimpembe, Donnaruma pour sa première avec le maillot parisien mais aussi Mbappé et Marquinhos, un temps incertains pour la rencontre.

Face à l’armada parisienne, les joueurs clermontois peuvent compter sur le soutien de leurs supporters, arrivés tôt au stade. Ils sont environ un millier à avoir fait le déplacement jusqu’à la capitale pour soutenir leur équipe.

Herrera opportuniste, Paris réaliste

Après un poignant hommage à l’un des pères fondateurs du PSG, Jean-Paul Belmondo, le Parc voit les Clermontois donner le coup d’envoi. Rapidement rassurant sur son état physique, Mbappé prend les devants en ce début de rencontre. L’arrière garde clermontoise parvient à le contrer à plusieurs reprises, avant que Marquinhos ne se crée la première véritable occasion de la tête, sur coup-franc. Mais Desmas sort son premier arrêt sur sa ligne (11ème).

Ne refusant pas le jeu, Clermont se crée aussi ses premières situations offensives, sans toutefois parvenir à mettre en danger Donnaruma. A l’image de cette occasion de la 17ème minute où Hamel, Berthomier puis Gastien voient leurs frappes contrées.

Suite à ce temps fort clermontois, le PSG accélère et sévit pour la première fois. Hakimi fait parler sa vitesse et centre à ras de terre. Arthur Desmas repousse le ballon sur Herrera qui reprend victorieusement de la tête. A la limite du hors-heu, Mbappé tente de dévier légèrement le ballon, mais le but est finalement bel et bien accordé au milieu de terrain espagnol, après arbitrage vidéo (1-0, 23ème).

Touché mais pas coulé, Clermont va de nouveau vers l’avant. Hamel est trop juste à bout portant (26ème), Dossou met Donnaruma à contribution (28ème) puis Allevinah, à l’entrée de la surface, ne règle pas suffisamment sa mire (29ème).

Malheureusement, le scénario se répète. Après avoir fait le dos rond, le Paris Saint Germain vient planter une nouvelle banderille, toujours sur son côté droit. Cette fois-ci, c’est Mbappé qui déborde. A la lutte avec Cédric Hountondji, il cherche un coéquipier dans la surface. Son centre est repoussé par Florent Ogier, qui semble déséquilibré par Rafinha. Encore à l’affut, Herrera profite de la situation pour signer le doublé à bout portant (2-0, 31ème). Impliqué sur 5 buts lors de ses 5 derniers matchs de Ligue 1 Uber Eats (3 buts, 2 passes décisives), l’ancien joueur de Manchester United prouve qu’il est l’un des hommes en forme du moment.

Malgré une dernière offensive de Jim Allevinah (42ème), les Auvergnats rentrent au vestiaire avec deux buts de retard, score qui peut paraître sévère si l’on regarde les statistiques. Même s’ils avaient l’avantage de la possession du ballon, les Parisiens ont moins tiré au but que les Clermontois en première période (7 pour Paris, 11 pour Clermont), mais se sont montrés plus efficaces.

Mbappé scelle l’issue du match

De retour des vestiaires avec la même équipe et les mêmes intentions qu’en début du match, Clermont a 45 minutes pour renverser la vapeur. Malheureusement, après un bon début de seconde période au cours duquel Marquinhos et Kimpembe doivent intervenir dans leur surface, le CF63 se fait finalement punir en contre-attaque pour la troisième fois. Mbappé profite d’un long ballon au sol dans le dos de la défense clermontoise pour prendre ses adversaires de vitesse. Desmas sort vite et bien, mais le champion du monde parvient à l’éviter. Il ne lui reste plus qu’à pousser le ballon dans le but vide (3-0, 55ème)

Le festival Mbappé continue avec deux nouvelles situations à la 57ème et la 64ème, puis une troisième de nouveau fatale aux clermontois. Le meilleur buteur du championnat fait de nouveau parler sa vitesse et sa puissance mais bute sur un bon Desmas. La trajectoire du ballon profite à Gueye, esseulé au deuxième poteau (4-0, 65ème).

Malgré les changements de part et d’autre, le score en restera là. Invaincu depuis le début de la saison (2V 2N), ce qui n’était plus arrivé pour un promu depuis Guingamp en 1995/1996, Clermont enregistre la toute première défaite de son histoire en Ligue 1 Uber Eats face au Paris Saint-Germain. Nos Clermontois auront combattu avec leurs idées et leurs armes. A la fin du match, le PSG affichait 52% de possession, son plus faible pourcentage depuis novembre 2020 face à Rennes.

Un premier revers, et des leçons à en tirer

Malgré la déception évidente de ses joueurs, Pascal Gastien s’est voulu rassurant en conférence de presse : « on est capable de faire mieux, mais je ne suis pas déçu par mon équipe. Si on était resté à onze derrière, le score aurait été le même, et nous n’aurions pas su si nous étions capables de jouer. ». Cela étant, le coach clermontois a su pointer les manquements de ses hommes : « On a manqué de maturité et d’équilibre face à ce genre d’équipe pour espérer mieux […] On n’a pas fait suffisamment d’efforts pour défendre en première période. On s’est laissé griser, nous étions un peu crispés. On est loin du compte par rapport à ce qu’on sait faire ».
Jean Claude Billong, qui a joué ses premières minutes sous le maillot du Clermont Foot, reste optimiste : « Je ne pense pas que nous ayons été ridicules. On a pris 4 buts aujourd’hui, mais cela va nous servir la semaine prochaine. Malgré tout, je sais que nous ferons une belle saison ».

C’est sûrement la phrase  à retenir pour lui et ses coéquipiers. Dès dimanche prochain, ils auront l’occasion de renouer avec le succès avec la réception de Brest à 15h.

La fiche du match

PSG 4-0 Clermont Foot 63 (mi-temps : 2-0).

Arbitre : M. Lesage, assisté par MM. Ocak et Torregrossa

Buts :
Paris : Herrera (20e, 31e), Mbappé (55e), Gueye (65e)

Avertissements :
Clermont : Zedadka (10e)

Compositions :

Paris SG : Donnarumma – Hakimi (Kehrer, 72e), Marquinhos (cap.), Kimpembe (Bitu Mazala, 80e), Diallo – Gueye (Dina Ebimbe, 72e), Danilo, Herrera – Rafinha, Mbappé (Icardi, 79e), Draxler (Nuno Mendes, 86e).

Entraîneur : M. Pochettino.

Clermont Foot 63 : Desmas – Zedadka, Hountondji, Ogier (cap.) (Billong, 72e), N’Simba – J. Gastien (Iglesias, 86e), Abdul Samed – Dossou (Tell, 72e), Berthomier (Khaoui, 62e), Allevinah (Rashani, 62e) – Hamel.

Entraîneur : P. Gastien.

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter du Clermont Foot
pour recevoir l'actualité du club.