Menu
Nos applis :

vendredi 24/09/2010

Un point et des regrets

Un point et des regrets

Auteur d’un excellent début de match, Clermont a finalement dû partager les points à Istres après avoir longtemps mené au score.

22

Buteurs:
Istres
: Adeilson (25′), CSC Perrinelle (78′).
Clermont
: Alessandrini (14′), Bayod (19′).

Ligue 2 (8ème journée) – Vendredi 24 septembre (20h00).
Stade Gabriel-Montpied – 1 000 spectateurs env.
– Arbitre M. Lesage.


Istres : Ménétrier – Bikoyoi (Flegeau 81′), Doumbia, Lejeune, Robin – Nouri (Lesueur 67′), Coulibaly (c) , Fettouhi – Ciaravino, De Préville, Adeilson (Massengo 52′).
Entr. : J. Pasqualetti.

Clermont : Fabre (c) – Pinto-Borges, Erichot, Perrinelle, Esor (74′) – Chaussidière, Ekobo – Bayod (Haquin 87′), Hamdani (Moullec 73′), Alessandrini (Namli 78′) – Privat.
Entr: M. Der Zakarian.

Obtenir un point à l’extérieur constitue toujours une bonne opération sur le plan comptable, mais ce vendredi soir le Clermont Foot pourra quand même nourrir quelques regrets après avoir mené au score durant presque toute la partie. Alors que la rencontre avait démarré avec un quart d’heure de retard suite à une coupure d’électricité à Parsemain, les 22 acteurs n’ont en tous les cas pas perdu de temps pour trouver le chemin des filets.

Au cours d’une entame de match idéale, les clermontois mènent en effet 2 buts à 0 après seulement vingt minutes de jeu. Romain Alessandrini, le régional de l’étape, concrétise un début de match tonitruant en ouvrant le score. Sur un centre soudain de Bayod, il prend le dessus sur son vis à vis et récupère le cuir avant d’enchainer par une frappe croisée du droit (0-1, 14ème). Quelques minutes plus tard, Clermont bénéficie du coup de pouce du gardien adverse, Mickaël Ménétrier, mais profite aussi de la belle inspiration de Nicolas Bayod. Ce dernier bénéficie d’un coup-franc aux 35 mètres et le frappe fort au premier poteau. Ménétrier, surpris par la trajectoire, manque sa claquette et laisse passer le ballon au fond (0-2, 20ème).

Le plus dur semble fait pour les auvergnats mais la réduction du score rapide d’Adeilson les rappelle à l’ordre. Le buteur brésilien reprend victorieusement de la tête un coup-franc de Ciaravino (1-2, 25ème). Son second but pour son deuxième match sous ses nouvelles couleurs redonne des espoirs aux istréens … Des espoirs qui auraient pu être rapidement réduits à néant si les clermontois avaient concrétisé une nouvelle balle de break s’offrant à eux peu avant la pause. Sur un nouveau centre de Bayod, Doumbia manque son intervention mais Hamdani, surpris, ne peut conclure l’action (39ème).

Au retour des vestiaires, Clermont n’a qu’un but d’avance et doit s’attendre à une seconde période difficile face à une équipe d’ Istres au pied du mur. Lorsque Romain Ciaravino trouve la base du poteau sur une passe de Jordan Massengo, Michaël Fabre et ses coéquipiers soufflent (54ème). Mais hormis cette occasion qui aurait pu faire mouche côté istréen, les clermontois sont relativement bien en place et maîtrisent la situation. Jusqu’à l’expulsion de Marvin Esor à un quart d’heure du coup de sifflet final …

Le défenseur écope en effet d’un second carton jaune et doit laisser ses coéquipiers à dix. Ce coup du sort destabilise le bloc équipe alors qu’Istres en profite pour jeter ses dernières forces dans la bataille… Et sur un long ballon de Coulibaly, Perrinelle est à la lutte avec son vis à vis et détourne malencontreusement le ballon dans son camp, d’une tête qui lobe Michaël Fabre (2-2, 78ème). La fin de match frôle le K.O. avec un dernier duel manqué par De Préville seul face au portier clermontois (92ème).

Les joueurs de Michel Der Zakarian restent quand même invaincus pour la deuxième fois d’affilée et préservent leur 14ème place à deux points de la zone rouge, juste avant d’accueillir Evian.