Menu
Nos applis :

samedi 29/10/2011

Un leader frustré …

 
Le Clermont Foot a repris les commandes du championnat mais reste sur sa faim après un match nul à domicile face à Troyes.

11


Buteurs:
Clermont:
Alessandrini (10′).
Troyes:
Camara (74′).

Ligue 2 (13ème journée) – Vendredi 28 octobre 2011 (20h00).
Stade Gabriel-Montpied – 5 717 spectateurs
– Arbitre M. Palhies.

Clermont : Farnolle – Esor , Salze, Perrinelle (c), Fomen – Bockhorni (Dembélé 71′), Moullec , Ekobo, Sauvadet (Ben Dahmane 91′) – Alessandrini – Armand.
Entr: M. Der Zakarian.

Troyes : Blondel (81′) – Sidibe (Drouin 60), Saunier, Outrebon, N’Sakala – Thiago Xavier – Obbadi, Marcos (Faussurier 68′), Enza Yamissi – Caceres, Grax (Camara 28′).
Entr: J-M. Furlan.

Bien qu’accroché à domicile par Troyes, le Clermont Foot s’est emparé ce vendredi soir de la tête du championnat grâce à une meilleure différence de buts que le Stade de Reims, défait à Metz. Mais malgré cette nouvelle place de leader, les clermontois gardent un goût d’inachevé après cette rencontre face à l’ESTAC.

Alors qu’ils menaient au score, ils se sont faits rejoindre comme la semaine passée à Istres, et n’ont pu profiter de l’expulsion du gardien troyen en fin de match pour prendre une avance encore plus significative au classement.

Malgré tout, les joueurs de Michel Der Zakarian préservent leur série d’invincibilité avant d’aborder deux confrontations directes au Havre puis face à Reims, qui seront entrecoupées par le 7ème tour de la Coupe de France. En haut du classement de Ligue 2, 5 équipes se tiennent désormais en 3 points.

Les faits du match

Combatif dès le coup d’envoi, le Clermont Foot fait aussi preuve de réalisme en ouvrant la marque sur sa première occasion franche. Idéalement lancé en profondeur par Sauvadet, Armand remporte son duel face à Blondel, avant d’être repris in-extremis par Saunier… Le défenseur troyen renvoie cependant le ballon sur Alessandrini, qui conclut l’offensive d’un plat du pied rageur (1-0, 10ème). Placé dans l’axe en soutien d’Armand,  en l’absence de Rivière, le n°11 clermontois avait bien senti le coup pour inscrire son 4ème but de la saison.

Galvanisés par l’ouverture du score, les clermontois maintiennent la pression sur le but troyen et se créent de nouvelles opportunités, sans pour autant parvenir à faire le break. Alessandrini, trop altruiste suite à un bon travail d’Armand (27ème), Sauvadet, imprécis dans le dernier geste (28ème), ou  encore Esor, au retour des vestiaires (47ème), manquent les balles du K.O. A force de griller ses cartouches, Clermont laisse Troyes reprendre confiance et s’emparer progressivement de la maîtrise du jeu durant la seconde période.
 
Farnolle sauve la mise à deux reprises dans les pieds de Sidibé (53ème) puis sur une frappe de Caceres (60ème). Mais le portier auvergnat doit finalement s’avouer vaincu à l’orée du dernier quart d’heure. En laissant Camara libre de tout marquage sur un centre de Faussurier, l’arrière-garde clermontoise donne le bâton pour se faire battre. L’attaquant guinéen égalise d’une reprise qui va se loger dans le petit filet gauche de Farnolle (1-1, 74ème).

En fin de match, Blondel relance le suspens en déviant le ballon de la main en dehors de sa surface. Le portier troyen est exclu et laisse ses coéquipiers à dix. Alors que Jean-Marc Furlan a déjà procédé à ses 3 changements, c’est le capitaine Enza-Yamissi qui se dévoue pour garder la cage troyenne durant les dix dernières minutes (81ème).

En supériorité numérique et face à un joueur de champ improvisé gardien de but, Clermont procède à une attaque-défense, mais confond vitesse et précipitation. En contre, l’ESTAC a même l’occasion de porter l’estocade par l’intermédiaire de Faussurier mais Farnolle réalise un dernier arrêt décisif (92ème). Finalement, le Clermont Foot devra se contenter du nul avant de se déplacer au Havre, samedi prochain à 19h00.