Menu
Abonnez-vous
à notre newsletter :

dimanche 14/08/2022

Un Clermont Foot 63 renversant à Reims

Matchs

Dominé et mené 2-0 au terme d’une première mi-temps terne, le Clermont Foot 63 a su inverser la tendance et profiter de sa supériorité numérique au retour des vestiaires. Dans le sillage des recrues estivales (doublé de Komnen Andric, buts de Muhammed Cham et Jérémie Bela), le CF63 s’est offert sa première victoire de la saison en Ligue 1 Uber Eats (4-2).

Mais avant de fêter ce premier succès de la saison en championnat, les hommes de Pascal Gastien ont dû s’employer. D’autant qu’au terme des 45 premières minutes, ils accusaient un retard de deux buts suite à deux penaltys concédés peu avant la demi-heure de jeu. Le premier inscrit par Doumbia suite à un tirage de maillot de Florent Ogier sur Balogun (1-0, 23e). Le second marqué par Balogun, suite à une main de Yohann Magnin (2-0, 29e), malgré le fait que Mory Diaw, qui a encore une fois réalisé de nombreux arrêts, soit parti du bon côté et ait touché le ballon.

Des recrues estivales à la fête

Et au final, il n’aura fallu qu’une minute en seconde période pour que le cours du match ne change complètement. Lancé dans la profondeur par Mory Diaw, Komnen Andric se faisait ceinturer par Agbadou alors qu’il partait seul au but. Monsieur Hamel sortait logiquement le carton rouge, le Clermont Foot se retrouvait à 11 contre 10 et c’est un tout autre match qui commençait.

Et comme un symbole, c’est aussi sur penalty que le Clermont Foot débutait sa « Clermontada ». Sur un coup-franc envoyé dans la surface par Johan Gastien, le ballon dévié de la tête par Florent Ogier était touché de la main par Van Bergen. L’arbitre faisait alors appel à la VAR avant d’accorder le penalty et c’est Komnen Andric qui profitait de l’occasion pour ramener les siens à une seule longueur (2-1, 52e). Plus incisifs dans les duels, les Clermontois profitaient de cette dynamique pour égaliser à peine 10 minutes plus tard. Sur coup-franc, encore, Johan Gastien trouvait à nouveau la tête de Florent Ogier qui, cette fois, parvenait à servir Komnen Andric. L’attaquant serbe n’avait plus qu’à pousser la ballon dans les filets de la tête et s’offrir un doublé (2-2, 62e).

Une première historique en Ligue 1 Uber Eats

Dominateurs, les Clermontois n’en restaient pas là et continuaient d’intensifier leur domination. Installés dans le camp rémois, ils obtenaient un nouveau coup-franc aux abords de la surface. Rapidement joué par Johan Gastien pour Muhammed Cham, posté en retrait à l’entrée de la surface, qui s’offrait à son tour son premier but en Ligue 1 Uber Eats après un contrôle de la semelle et une frappe du gauche soigneusement enroulée (2-3, 72e).

A 10, le Stade de Reims tentait alors de revenir et laissait plus d’espaces au Clermont Foot 63. Une aubaine pour Saif-Eddine Khaoui qui s’échappait côté droit avant de servir Jérémie Bela, à ras de terre à l’entrée de la surface et après que Muhammed Cham ait astucieusement laissé le ballon passer entre ses jambes. Seul, le néo-clermontois, qui venait de faire son entrée en jeu, envoyait le ballon en pleine lucarne en une touche (2-4, 78e).

Les hommes de Pascal Gastien pouvaient alors se contenter de maîtriser la fin de match pour s’offrir un premier succès important en Ligue 1 Uber Eats au terme d’un match complètement fou durant lequel ils auront inscrit quatre buts, une première historique pour le club à ce niveau. Une note qui aurait même pu être encore un peu plus salée si le but inscrit par Saif-Eddine Khaoui n’avait pas été refusé pour hors-jeu (86e).

Pascal Gastien : « Mory nous tient en vie jusqu’à la mi-temps. A 2-0, tout est possible. Il y a cette expulsion et ensuite on marque vite. On a été efficace devant le but. On a eu une très grosse réaction, on les a poussés à la faute, on est allé les chercher plus haut. Il nous faut du temps pour apprendre à nous connaitre. Le match du PSG était un bon investissement. Je pense que l’on va progresser petit à petit. Dans la compo de départ, il y avait 5 nouveaux par rapport à l’an dernier, c’est énorme. Les joueurs commencent à se connaitre, se comprendre, se déplacer les uns par rapport aux autres. On va voir si toute l’équipe est capable de s’inscrire dans la durée. Il faut faire preuve de beaucoup d’humilité et de modestie, il y a l’OGC Nice qui arrive. Mais c’est une victoire importante pour la confiance. » »

Jérémie Bela : « On a fait une première mi-temps qui n’était pas du tout à la hauteur de la Ligue 1. On s’est parlé à la mi-temps et on a ensuite fait le boulot. Il ne faut pas penser qu’à 11 contre 10 c’est facile. On a fait ce qu’il fallait pour renverser la situation et gagner ce match. Mon but, c’est le genre d’action qu’on travaille beaucoup à l’entraînement. Je la prends bien et elle part comme il faut. C’est une satisfaction personnelle et collective parce que c’est une belle victoire. Je suis très heureux de mon premier match avec l’équipe. »

Feuille de match

Reims : Pentz – Gravillon, Agbadou, Abdelhamid (cap.) – Busi (Touré, 64e), Munetsi, Matusiwa (Ito, 76e), Locko – Van Bergen, Doumbia (Lopy, 53e), Balogun (Adeline, 64e).

Entraîneur : Oscar Garcia.

CF63 : Diaw – Seidu, Wieteska, Ogier (cap.), Borges – Magnin, Gastien (Baiye, 89e) – Allevinah (Khaoui, 75e), Cham (Berthomier, 89e), Rashani (Bela, 65e) – Andric (Kyei, 75e).

Entraîneur : Pascal Gastien.

Buteurs. Reims : Doumbia (23e, pen.), Balogun (29e, pen.). CF63 : Andric (52e, pen., 62e), Cham (72e), Bela (78e).

Cartons jaunes. Reims : Balogun (7e), Van Bergen (51e), Gravillon (71e). CF63 : Ogier (21e), Magnin (28e), Gastien (36e).

Cartons rouges. Reims : Agbadou (47e).

Arbitre. Johan Hamel

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter du Clermont Foot
pour recevoir l'actualité du club.