Menu
Nos applis :

mardi 10/04/2018

Thomas Guerbert met un terme à sa carrière professionnelle

Thomas Guerbert met un terme à sa carrière professionnelle

En raison de blessures à répétition au genou et de multiples opérations ne lui ayant pas permis de reprendre la compétition à très haut niveau, Thomas Guerbert a été contraint de mettre officiellement un terme à sa carrière professionnelle.

Milieu offensif, repéré à Luzenac où il finit meilleur joueur de National, Thomas a connu le plus haut niveau en signant en Ligue 1 à Dijon. Il sera transféré ensuite à Sochaux en 2013 où il connaitra sa première grave blessure suite à un tacle de Kurt Zouma, pour terminer malheureusement prématurément sa carrière au Clermont Foot 63, achevant son parcours avec 21 buts pour 211 matchs.

A 29 ans, il envisage une reconversion dans le milieu du football et prépare actuellement ses diplomes d'entraineur.  

L'ensemble du Clermont Foot 63 souhaite une pleine réussite à Thomas dans ses nouveaux projets.

Thomas a accepté de s'exprimer sur sa fin de carrière à travers une interview vidéo et une lettre à retrouver ci-dessous.

La lettre de Thomas Guerbert : « Merci à tous »

La page : joueur de football professionnel s’arrête. Comme vous avez pu le lire récemment, j’ai été contraint d’arrêter ma carrière de joueur pour un problème de santé dû à une accumulation de blessures.

Ce fut pour moi une expérience incroyable et surtout inespérée durant une dizaine d’années. Aujourd’hui, certes, je suis triste que cela s’arrête sur une blessure mais ce n’est seulement la fin d’une histoire et le commencement d’une autre. Il faut le prendre ainsi, car nous footballeurs, sommes des privilégiés et malheureusement nous en rendons compte souvent quand il est trop tard, car oui le vestiaire, les entrainements, la compétition, les mises au vert, les stages de préparation… vont me manquer et me manquent déjà.

J’espère aujourd’hui pouvoir transmettre aux plus jeunes ce que toutes les personnes que j’ai croisées sur mon chemin m’ont transmis.
Je tenais à remercier tous les clubs où je suis passé durant ma carrière, qui m’ont permis de réaliser le rêve de tout enfant fan de foot : Luzenac, Dijon, Sochaux et enfin Clermont, tous leurs présidents (B. Gnecchi, O. Delcourt, L. Pernet, C. Michy), entraîneurs (C. Pelissier, P. Carteron, O. Dall'Oglio, E. Hely, H. Renard, O. Echouafni, A. Cartier, C. Diacre, P. Gastien), coéquipiers, dirigeants, bénévoles et surtout supporteurs sans qui la passion du foot n’existerait pas.

J’ai également une pensée pour mes conseillers (J-M. Cantona, S. Canard, S. Trevisan, N. Dieuze, L. Sarrut) qui ont été présents tout au long de cette aventure et qui sont encore présents pour la suite.
Je pense enfin à mes amis, ma famille, ma femme qui fait tant pour moi au quotidien et surtout ma mère qui a fait tant de sacrifices lorsque j’étais petit pour me permettre de réaliser le plus beau métier du monde.

Merci à tous, et je vous souhaite le meilleur.

À bientôt.

Thomas.