Menu
Abonnez-vous
à notre newsletter :

mercredi 29/06/2022

P. Gastien : « On va jouer notre chance à fond »

Actualités

A l’issue de la première séance d’entrainement de la saison, Pascal Gastien a fait le point devant les médias. Retrouvez les déclarations du coach clermontois à l’aube de cette deuxième saison consécutive en Ligue 1 Uber Eats.

La reprise

« Il était temps de reprendre, on commençait à avoir des fourmis dans les jambes. Par rapport à l’an dernier, on est en avance sur la construction du groupe. C’est important d’avoir un effectif complet le plus tôt possible. La cellule de recrutement a bien travaillé. »

Le groupe

« On est 28 et on partira en stage à 31. Dans l’idéal, il me manque deux ou trois joueurs. Notamment un défenseur central et un attaquant. A terme, l’objectif c’est d’avoir à disposition un effectif de 25 ou 26 joueurs professionnels. On a discuté avec tous les joueurs avant les vacances et chacun sait à quoi s’en tenir. Il y en a qui vont partir, qui doivent partir. Mais, je ne veux pas précipiter les choses. J’ai été joueur et je sais que c’est difficile de trouver un club. Il n’est pas question que je les mette à l’écart. On va prendre tout le monde en stage, on va voir comment chacun se comporte et après je vais forcément faire des choix, notamment pour les matchs amicaux. »

La nouvelle formule de la L1

« Le fait qu’il y ait quatre descentes, ça ne change pas grand-chose pour nous. On sait que ça va être très dur. L’an dernier on était condamnés aux yeux des observateurs, cette année on va être archi-condamnés. Mais, on va lutter quand même. On va jouer notre chance à fond et j’espère que l’équipe va être compétitive. On n’est pas là pour regarder les autres. »

La hiérarchie chez les gardiens

« Les gardiens connaissent la hiérarchie. Mory Diaw vient pour être numéro 1. Ensuite, il y a un numéro 2, un numéro 3 et un numéro 4. D’ici la fin du mercato, il y aura peut-être un départ à ce poste. »

Le départ de Salis Abdul Samed

« Il ne voulait clairement pas rester. J’aurais souhaité le garder, mais ce n’était pas possible. Même si le club était prêt à faire les efforts, il voulait absolument partir. Il était formel et il me l’avait dit avant la fin de la saison dernière. A partir du moment où le joueur veut partir et qu’on a une offre correcte, c’est difficile de le garder. Mais, si on n’avait pas eu d’offre correcte, il serait resté. Comme Momo Bayo l’été dernier. »

Le dossier Bayo

« Ce serait mieux pour tout le monde que la question soit réglée le plus vite possible. Pour l’instant, on ne lui a pas trouvé de remplaçant. »

Le cas Da Cunha

« On a toujours un œil sur lui. Jusque-là, c’était compliqué avec tous les changements à Nice et le départ de Christophe Galtié. C’était difficile d’avoir un interlocuteur. Là, j’espère qu’on va avancer. Que ce soit oui ou non. »

Les joueurs de retour de prêt

« On va voir comment ils se comportent durant le stage. Il n’y a encore rien d’arrêté. Concernant Muhammed-Cham Saracevic, on sait que c’est un garçon très talentueux. C’est un gaucher qui a un peu le même style que Da Cunha. C’est un joueur capable de marquer et de faire des passes décisives. On ne sait pas jusqu’où il peut aller. Il progresse chaque année. On va voir comment il va s’adapter au niveau de la Ligue 1. En tout cas, niveau football, il ne sera pas perdu puisque Lustenau joue comme nous. »

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter du Clermont Foot
pour recevoir l'actualité du club.