Menu
Nos applis :

vendredi 09/07/2010

Les Verts étaient plus frais

Les clermontois avaient les jambes lourdes ce vendredi soir au Puy-en-Velay et se sont inclinés face à des verts plus entreprenants.

20

Match amical – Vendredi 9 juillet (19h30) – Le Puy en Velay (43).
Stade Massot –
1 500 spectateurs environ – Arbitre M. Rainville.

Buteurs:
Saint-Etienne:
Bergessio (8′), Sako (71′).

Les equipes


Saint-Etienne :
1ère MT:
Janot – Perrin, Bayal, Marchal, Andreu – Matuidi, Guilavogui, Saadi, Payet – Dos Reis, Bergessio.
2ème MT: Moulin – Ghoulam, Monsoreau, Cros, Nery – Sagna, Mansaly, Grax, Rivière – Sanogo, Sako.
Entraîneur : C. Galtier.

Clermont :
1ère MT: Fabre – Esor, Salze, Perrinelle, Cellier – Bayod, Hamdani, Pinto-Borges (Chaussidière 30′), Alessandrini – Haquin, Privat.
2ème MT: Farnolle – Robin, Abdoulaye, Maïga, Goncalves – Leleu, Ekobo, Chaussidière – Lubasa, Sauvadet, Namli.
Entraîneur : M. Der Zakarian. 

Le match

Pour son deuxième match de préparation en quatre jours, et après un gros travail foncier à l’entrainement, le Clermont Foot a accusé le coup physiquement, face à l’AS Sant-Etienne qui disputait quant à elle son premier match amical. Le groupe a pris ce vendredi après-midi le chemin de la Haute-Loire en bus pour disputer cette rencontre au stade Massot, avant de rejoindre les installations du stage au Chambon-sur-Lignon en fin de soirée. Pour Michel Der Zakarian, l’équipe « a été trop défaillante physiquement pour espérer mieux. » Mais pour le coach il est «  tout à fait normal que les joueurs aient les jambes lourdes après le travail de ces derniers jours ». L’essentiel était avant tout de continuer à trouver des repères défensivement et offensivement tout en se frottant à un adversaire réel.

En face, Saint-Etienne voulait boucler son stage par un bon premier galop d’essai. Au vu de leur entame de match remarquée, les Verts en avaient encore sous le pied. Dès la 2ème minute, Loïc Perrin envoie Fabre à la parade en l’obligeant à détourner une frappe du gauche sur le haut de sa barre transversale. Une poignée de secondes plus tard, c’est à ras de terre que cela se passe mais cette fois-ci Michaël Fabre ne peut rien. Saadi prend de vitesse la défense sur l’aile droite et adresse un centre en retrait parfait pour Bergessio, qui n’a plus qu’à ajuster le gardien du plat du pied (1-0, 8ème).

Les stéphanois dominent globalement cette première période sous l’impulsion du remuant Dimitri Payet, qui met encore Fabre à contribution (24ème). A la demi-heure de jeu, Steven Pinto-Borges est contraint de laisser sa place à Chaussidière après avoir ressenti une douleur derrière la cuisse. Il faudra encore attendre pour déterminer la nature de sa blessure. Malgré ce coup du sort, Clermont se réveille peu avant la pause et manque l’occasion de revenir à égalité. Romain Alessandrini donne le tournis à la défense stéphanoise en débordant sur l’aile gauche puis en centrant à ras de terre pour Nicolas Haquin, qui voit sa reprise captée par Jérémy Janot suite à une belle envolée (38ème). C’est finalement l’intenable Bergessio qui aura le dernier mot de cette première période en catapultant une frappe du gauche sur la barre transversale (44ème).

Au retour des vestiaires, les deux équipes ont totalement changé de visage. Mais la pression de l’ASSE se poursuit sur la cage gardée par Fabien Farnolle. L’ex-portier des Girondins assure face à Rivière (54ème)  puis face à Sanogo (58ème). Son homologue Moulin est vigilant sur une tentative de loin de Mehdi Namli (70ème). Saint-Etienne répond par un exploit personnel de Bakary Sako, qui récupère un ballon à l’entrée de la surface, puis slalome trois défenseurs avant de faire le break (2-0, 71ème). Durant les vingt dernières minutes, Clermont reprend des couleurs face à une défense stéphanoise rajeunie. Florent Sauvadet profite d’un errement défensif des verts pour tenter sa chance (86ème). Franck Chaussidière n’est pas loin de réduire la marque dans les dernières secondes mais son coup-franc direct trouve le poteau gauche de Moulin (90ème).