Menu
Nos applis :

samedi 18/09/2010

Les clermontois se rassurent

20

Buteurs:
Clermont
: Chaussidière (2′), Privat (90′).

Ligue 2 (7ème journée) – Vendredi 17 septembre (20h00).
Stade Gabriel-Montpied – 3 823 spectateurs
– Arbitre M. Guillard.


Clermont : Fabre (c) – Esor, Erichot, Perrinelle, Abdoulaye 83′ – Chaussidière, Ekobo – Bayod (Hamdani 76′), Alessandrini, Namli (Pinto-Borges 84′) – Privat (Haquin 92′).
Entr: M. Der Zakarian.

Nîmes : Butelle – Mostefa (c), Zarabi, Poulain,  Davidas – J.Cavalli, Amewou (Sidibé 84′), Stosic, Moukandjo (Traoré 63′) – Gigliotti , Ayité (Haguy 76′).
Entr. : J-M. Cavalli.

Avec deux buts inscrits en tout début et en toute fin de match, Clermont empoche une deuxième victoire qui lui donne à nouveau de l’air au classement !

Les hommes de Michel Der Zakarian ont réalisé le match qu’il fallait en s’imposant face au Nîmes Olympique ! Le Clermont Foot s’est rassuré défensivement en préservant pour la première fois de la saison sa cage inviolée. L’équipe empoche trois points qui lui permettent de sortir de la zone rouge et tentera de poursuivre sur sa lancée vendredi prochain à Istres. Seul point noir de la soirée, l’expulsion en fin de match de Bruce Abdoulaye qui privera Michel Der Zakarian d’un nouveau défenseur pour ce prochain match.

Grâce à un coup-franc direct de Franck Chaussidière, Clermont réalise l’entame de match idéale, en ouvrant le score dès la 2ème minute. De retour après sa suspension à Sedan, Chaussidière place l’équipe sur les bons rails en décochant une frappe du gauche imparable à mi-hauteur, qui scotche Butelle sur sa ligne (1-0, 2ème). Durant toute la première période, les clermontois maîtrisent globalement bien leur avance, face à des nîmois très timorés. Sur un coup-franc de Bayod, Privat n’est pas loin de faire le break, d’un plongement de la tête qui frôle le montant gauche du gardien (12ème). Il faut attendre les arrêts de jeu pour voir la première frappe cadrée des visiteurs. Elle est l’oeuvre de Gigliotti mais c’est sans souci pour Michaël Fabre (47ème).

En deuxième mi-temps, Nîmes se montre un peu plus pressant à partir de l’heure de jeu, sans pour autant inquiéter son adversaire par des occasions nettes. Au contraire, c’est Clermont qui manque à nouveau de plier le match, par l’intermédiaire de l’ancien nîmois Nicolas Bayod. Ce dernier, très actif sur son aile droite, efface son vis à vis à l’entrée de la surface avant d’enrouler une frappe du gauche qui oblige Butelle à sortir le grand jeu (64ème). Dans la foulée, Nîmes sème le doute dans la défense auvergnate. Gigliotti est déséquilibré mais l’arbitre M. Guillard ne bronche pas (65ème).  Hormis cette situation chaude devant le but, Clermont s’est toujours attaché à bien défendre, en resserrant les lignes, de manière à ce que Michaël Fabre n’ait pratiquement pas eu un seul arrêt à effectuer.

En fin de match, Namli d’une frappe légèrement trop décroisée (78ème), puis Ekobo, à la réception d’un corner de la tête (80ème), manquent le cadre d’un cheveu. Alors que l’on s’achemine vers une fin de match paisible, Bruce Abdoulaye écope d’un second carton jaune pour tirage de maillot. Le latéral gauche est expulsé et laisse son équipe à dix pour les dix dernières minutes. Mais Clermont ne tremble pas et parachève sa victoire dans les derniers instants avec un deuxième but de Sloan Privat. Ce dernier n’a plus qu’à pousser le ballon au fond après un excellent travail de Romain Alessandrini (2-0, 90ème). Avec cette deuxième victoire de la saison, Clermont remonte à la 14ème place et conserve son statut de 5ème meilleure attaque.