Menu
Nos applis :

lundi 13/02/2012

Le complexe Gabriel-Montpied sous la neige

Le Stade Gabriel-Montpied étant recouvert d’un manteau blanc depuis près de 15 jours, le Clermont Foot révise ses gammes sur synthétique … Le point sur les conditions.

Comme tous les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2, le Clermont Foot doit faire face à des conditions climatiques difficiles en ce mois de février. La neige et le froid polaire qui se sont abattus sur l’agglomération ont rendu le complexe Gabriel-Montpied impraticable depuis une quinzaine de jours. En attendant, les équipes d’entretien sont à pied d’oeuvre et les joueurs s’entrainent quant à eux sur surface synthétique.

Le terrain d’honneur toujours bâché

Le Clermont Foot a vécu samedi dernier son premier report de match officiel cette saison. Venu constater l’impraticabilité de la pelouse, M. André Bret, délégué de la LFP, a entériné dès jeudi dernier le report de la rencontre Clermont/Arles-Avignon comptant pour la 22ème journée de championnat. Le Stade Montpied n’est cependant pas un cas isolé, puisque pas moins de 7 rencontres sur les 10 prévues ce week-end ont été reportées.

Thierry Coutard, directeur du stade Gabriel-Montpied, commente ce report : « Nous avions anticipé les premières chutes de neige prévues dans la nuit du 30 au 31 janvier en bâchant le terrain d’honneur dès le lundi 30. Nous disposons d’une bâche « P30 » qui permet de protéger la pelouse contre des températures allant jusqu’à -6 / -7 °C maximum. Mais face à de telles températures, atteignant exceptionnellement les -15°, la bâche n’était plus assez efficace. Le terrain est à mon avis gelé sur 10 à 15 centimètres de profondeur.  » Si les rugbymens clermontois ont quant à eux pu jouer ce samedi, c’est aussi parce-que le stade Michelin dispose d’une bâche chauffante. « Un investissement de l’ordre de 120 000 € » selon T.Coutard. « Si le club venait à monter en Ligue 1, il faudrait sans doute l’envisager, même si le système a récemment montré aussi ses limites, notamment aux stades Bonal et Geoffroy-Guichard. »

Un calendrier chargé

S’il s’agit du premier report, c’est aussi le dernier espéré par les hommes de Michel Der Zakarian… Car avec un calendrier chargé jusqu’à la fin de saison (1 journée tous les vendredi jusqu’au 18 mai), chaque report entraine automatiquement 3 matchs à jouer dans une même semaine. Avec obligation de rattraper les matchs en retard les mardis et mercredis. La date de report de la rencontre Clermont/Arles-Avignon devrait d’ailleurs être communiquée dans le courant de la semaine.

En attendant, à Tours dès vendredi, puis contre Nantes à domicile le 24 février, les clermontois espèrent bien pouvoir jouer. Bien évidemment, tous les moyens seront mis en oeuvre à cet effet. « De nouvelles chutes de neige sont attendues pour ce mardi. Mais elles devraient également être accompagnées d’une remontée des températures. Si ce redoux est avéré, nous allons donc pouvoir procéder à un déneigement en fin de semaine puis au débâchage du terrain d’honneur. Il faudra ensuite s’attacher à dégeler le terrain pour le préparer à la réception de Nantes. » assure Thierry Coutard. Un débâchage opéré par les équipes de Clermont Communauté en coopération avec le personnel du Clermont Foot.

Entrainements sur synthétique

Depuis le 30 janvier, le groupe professionnel s’entraine sur le terran synthétique nouvelle génération du Stade Colonel-Boutet, situé rue du Ressort à Clermont-Ferrand. Il s’agit du terrain synthétique le plus récent de la ville, inauguré en octobre 2011. Propriété du Ministère de la Défense, il est entretenu tout au long de l’année par les équipes de la Ville de Clermont-Ferrand.

Le Clermont Foot partage ce terrain avec l’ASM Clermont Auvergne, qui doit également faire face à l’enneigement du complexe Marcel-Michelin.

Retrouvez ci-dessous le reportage de TV8 Clermont-Ferrand avec les interventions de Michel Der Zakarian, Jean-Marc Lhermet (Directeur sportif de l’ASM) et Jacques Quantin (Directeur des sports de la Ville).

L’association au stade leclanché

Suite à un arrêté municipal interdisant l’utilisation des terrains du Montpied jusqu’au 16 février (minimum), l’équipe CFA 2 de Jean-Noël Cabezas et les équipes de jeunes du club s’entrainent quant à elles sur le terrain synthétique du Stade Camille Leclanché, à quelques pas du Stade Gabriel-Montpied.

Toutes les rencontres officielles ont été reportées depuis 2 semaines. En raison de l’état des terrains et des prévisions météo, il devrait en être de même ce week-end. La reprise de la compétition est programmée au 26 février, avec un premier match en retard à disputer pour l’équipe U19. Si les conditions le permettent, le personnel de Clermont Communauté sera en charge du dégel et de la préparation des terrains annexes.

Le stade en images