Menu
Nos applis :

mardi 12/01/2010

L’aventure s’achève pour Clermont

Le Clermont Foot n’ira pas plus loin en Coupe de la Ligue après sa défaite sur le terrain de Sedan.

10

Buteur:
Sedan
: Allart (58′).

Coupe de la Ligue (1/8e de finale) – Mardi 12 janvier 2010 (20h00).
Stade Louis-Duguauguez – 3 300 spectateurs
– Arbitre M. Layec

Sedan : Costil – Cantini, Traore, Baysse, Scaramozzino – Eudeline, Lemoigne (c) , Oliveira, Tiberi (Valdivia 72′) – Mokake (Henaini 64′), Allart (Lasimant 84′).
Entraîneur : L. Chauvin.

Clermont : Fabre (c) – Bockhorni, Madouni, Benatia, Abdoulaye – Ekobo , Hamdani (Pinto-Borges 57′) – Murcy (Armand 67′), Brahimi, Najih (Darchy 74′) – Haquin.
Entraîneur : M. Der Zakarian.
 

Invaincu à domicile depuis 8 rencontres, le CS Sedan Ardennes est resté intraitable dans son stade Louis-Dugauguez et s’est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue au détriment des clermontois.

Un sentiment d’injustice animait les auvergnats à la sortie de ce huitième de finale.  Une ultime occasion aurait pu entrainer un penalty de la dernière chance pour Clermont, suite à une main sedanaise dans la surface. Les hommes de Michel Der Zakarian ne peuvent cependant s’en prendre qu’à eux mêmes. Malgré la motivation qu’ils affichaient avant ce match, les clermontois se sont finalement montrés trop effacés sur le terrain, face à des sedanais dominateurs.

La première occasion du match pour Nicolas Haquin n’est qu’un trompe l’oeil durant cette première mi-temps. L’attaquant clermontois, en duel face à Benoit Costil, manque de cueillir à froid les ardennais (4ème). Mais Sedan reprend rapidement le taureau par les cornes et s’installe dans cette rencontre. Les joueurs de Landry Chauvin montent en puissance et se créent une série d’occasions sur le but de Michaël Fabre à partir de la demi-heure de jeu. La maladresse de Tibéri, seul face au but vide (32ème), l’imprécision de Baysse (36ème) puis la vigilance de Fabre (39ème) permettent à Clermont de rentrer sans dégâts aux vestiaires.

A la reprise, Haquin manque encore de surprendre  son adversaire sur un centre de Murcy. Seulement, sa frappe dans un angle fermé est repoussée sur sa ligne par Costil (51ème). La trajectoire provoque le doute dans les tribunes. Le ballon était très proche de franchir la ligne … Malheureusement, comme en première période, Clermont ne profite pas de ce coup d’éclat et se laisse progressivement absorber par le onze sedanais. Jusqu’à l’ouverture du score d’Alexis Allart, sur un coup-franc de Tiberi (1-0, 58ème).

Avec un but d’avance et une confiance décuplée, les sedanais sont difficiles à secouer. En dépit de l’activité d’Eugène Ekobo ou encore de Yacine Brahimi, l’équipe manque de folie pour remonter la pente. Les entrées en jeu de Pinto-Borges, Armand et Darchy n’apportent qu’une timide plus value. La fin du match approchant, Clermont se montre cependant de plus en plus dangereux.

Les clermontois n’ont plus rien à perdre et grillent leurs dernières cartouches.  Armand manque une bonne occasion d’égaliser en ne cadrant pas sa tête au premier poteau (82ème). Puis arrive cette dernière incursion dans la surface, et  cette main sedanaise oubliée par M. Layec (90ème) … Frustrant. Les clermontois se sont finalement réveillés trop tard.

Le Clermont Foot tentera désormais de briller en Ligue 2. Il en aura l’occasion dès vendredi au stade Gabriel-Montpied face au FC Nantes. Un match forcément particulier pour Michel Der Zakarian, qui avait fait remonter les Canaris en Ligue 1 en 2008, mais surtout primordial pour les clermontois afin de reprendre le championnat sur de bonnes bases.