Menu
Nos applis :

mardi 23/03/2010

La victoire qu’il fallait !


Le Clermont Foot a réalisé une excellente deuxième mi-temps face à Ajaccio (3-0) et reprend six points d’avance sur la zone rouge.
 

30

Buteurs:
Clermont: Brahimi (48′), Chaussidière (51′), Najih (71′).

Ligue 2 (24ème journée) – Mardi 23 mars 2010 (20h00).
Stade Gabriel-Montpied – 3 671 spectateurs
– Arbitre M. Falcone.

Clermont : Fabre – Bockhorni, Benatia, Madouni, Cellier – Ekobo, Chaussidière (c)  – Brahimi (Pinto-Borges 82′), Hamdani (Haquin 72′), Najih – Arnaud (Armand 69′).
Entraîneur : M. Der Zakarian.

AC Ajaccio : Debes (c) – Moimbe, Fournier, N’Diaye, Sabo – Guerriero, Pierazzi  – Gregori (Deruda 39′), André , Diaz – Viale.
Entraîneur : O. Pantaloni.
 


Les clermontois ont fait un pas de plus vers le maintien ce mardi, en remportant une deuxième victoire consécutive face à Ajaccio. Grâce à de très bons enchainements en seconde mi-temps, récompensés par trois buts, Clermont est venu à bout de l’ACA, qui a grandement hypothéqué ses chances de montée en Ligue 1. Cette victoire regonfle un peu plus le moral des troupes avant le déplacement à Istres vendredi soir. Clermont possède une avance de six points sur le premier relégable, Châteauroux, et peut espérer encore deux victoires pour se maintenir, avant de finir la saison à la meilleure place possible.

Comme lors de la dernière rencontre face à Vannes, le Clermont Foot a eu du mal à se projeter vers l’avant en première période. Malgré les dribbles virevoltants de Brahimi, les clermontois peinent à se procurer des occasions, alors qu’Ajaccio pose des problèmes en contre. Moimbé est à deux doigts d’obtenir un penalty (20ème), avant d’adresser un bon ballon pour Viale qui manque sa reprise (29ème). La réponse clermontoise se résume à une frappe puissante mais hors cadre de Najih, bien décalé par Hamdani (39ème).

C’est en seconde période que les hommes de Michel Der Zakarian se révoltent et montrent un tout autre visage. Le trio de milieu offensif – Najih, Hamdani, Brahimi – fatigue énormément l’arrière-garde corse. Clermont passe beaucoup par les ailes et va faire la différence grâce à la qualité de ses centres. Cédric Bockhorni lance les festivités dès la reprise, en adressant un superbe centre du gauche à mi-hauteur pour Yacine Brahimi. Le n°28 clermontois, étrangement seul, reprend d’une tête plongeante décroisée. Thierry Debès en reste scotché sur sa ligne (1-0, 48ème).

Pour s’éviter une fin de match difficile, Clermont ne s’endort pas sur ses lauriers et maintient la pression. Un une-deux entre Arnaud et Hamdani donne à nouveau le tournis à la défense adverse. Rachid Hamdani déborde sur l’aile droite pour délivrer un bon centre en cloche. Franck Chaussidière déboule au second poteau et reprend d’une volée du gauche, qui ne laisse aucune chance au portier corse (2-0, 51ème). Le capitaine clermontois, ménagé face à Vannes, fête sa titularisation par son deuxième but de la saison.

Clermont s’achemine vers sa dixième victoire, alors qu’Ajaccio ne semble pas avoir les ressources pour revenir dans la partie. Au contraire, Brahimi est tout proche de creuser l’écart mais manque son duel face à Debès (56ème). Le troisième but auvergnat est finalement inscrit à vingt minutes du terme du match. Chafik Najih reprend d’une tête imparable un nouveau centre millimétré de Cédric Bockhorni (3-0, 71ème). Michaël Fabre apporte sa contribution d’une belle détente, qui permet de préserver sa cage inviolée face à Viale (72ème). Nicolas Haquin a aussi l’occasion d’aggraver un peu plus le score dans les arrêts de jeu, mais son lob est dévié de justesse par Thierry Debès (91ème). 

Le public clermontois aura passé une belle soirée. Les spectateurs ont particulièrement apprécié la prestation de Yacine Brahimi, sorti sous une véritable standing ovation. Toute l’équipe est également à féliciter pour sa grosse performance collective, qui permet au Clermont Foot de remonter à la 12ème place du classement.