Menu
Nos applis :

samedi 10/12/2016

La cryothérapie, l’atout récupération du Clermont Foot

Dans une saison où l'enchaînement des matchs ne laisse parfois peu de place pour la récupération, la cryothérapie est devenue l'alliée des sportifs de haut niveau. Au Clermont Foot 63, c'est au Centre CryO'Moov, installé à Aubière, que les joueurs prennent leurs quartiers, notamment lors des semaines à trois matchs. Ils s'y sont notamment rendus après la rencontre de Coupe de la Ligue face à l'Olympique de Marseille, ou plus récemment après la 17ème journée de Ligue 2 face à Tours, programmée un mardi, juste avant le déplacement à Rhône Vallée en Coupe de France.

Le bien être par le froid… Un atout majeur qui permet au groupe d'accélérer la récupération d'après-match, et de favoriser la préparation des prochaines échéances. Le concept ? Le choc thermique ! Plongé dans un caisson de Cryothérapie Corps Entier (CCE), le joueur est exposé durant 3 minutes à des températures variant entre -120°C et -160°C, grâce à l'azote liquide.

Depuis le début de saison, cette technique a été totalement adoptée par l'ensemble de l'équipe. Même si certains préfèrent ne jamais se séparer de leur bonnet… « Le choix de la température dépend de la résistance de chacun. Il y a les adeptes, qui nous demandent même de pousser le froid au maximum, pour mieux ressentir les bienfaits. Et puis il y a des joueurs plus frileux… Mais jusqu'à présent, à chaque séance, tous les joueurs ont tenu les 3 minutes d'exposition programmées ! » nous a confié Myriam Reveret. La directrice du centre connait désormais par cœur l'effectif clermontois. Tout comme les spécificités physiques de la cryothérapie: « Elle engendre un triple effet: le froid est un anti-inflammatoire, un anti-œdémateux et un antalgique. Les effets de vasoconstriction permettent de ralentir la conduction nerveuse et diminuer les douleurs des sportifs, et la vasodilatation qui suit permet de renouveler plus rapidement le flux sanguin et d'éliminer les toxines. »
 

Diminuer la sensation de fatigue du sportif et favoriser l'assouplissement de ses muscles sont les autres bienfaits générés par la cryo : « Lorsque les joueurs sont en déplacement, il leur arrive de rentrer tard dans la nuit et de rencontrer des difficultés à dormir. Le lendemain, quand ils passent dans la cabine, ils en ressortent plus relâchés, et trouvent le sommeil plus rapidement. Le choc thermique engendre une réaction du cerveau, qui pour combattre le froid, sécrète de la sérotonine, l'hormone du sommeil, et de l'endorphine, l'hormone du bien être et du relâchement musculaire et tissulaire. » Autrement dit, que du bonus…