Menu
Nos applis :

samedi 24/07/2021

J. Berthomier : « Travail, humilité et confiance »

Actualités

Après la victoire du Clermont Foot 63 à Saint-Etienne pour le sixième match de préparation de la saison, retrouvez les réactions des coachs Pascal Gastien et Claude Puel ainsi que celle de Jason Berthomier.

Pascal Gastien

« Le match est parti sur un rythme très élevé, l’ASSE est parti très fort. On a eu du mal à suivre et on est revenu petit à petit. C’était intéressant et enrichissant pour nous.

On a beaucoup appris sur le niveau que nous devons avoir après ces 90 minutes. On est arrivé à inverser la pression au milieu de la 1ère période, c’est intéressant. On n’a pas reculé devant le danger, on a été courageux.

Pour nous c’était une grosse opposition. J’ai trouvé toute notre équipe concentrée. On n’a pas fait n’importe quoi, y compris quand ils nous ont mis une grosse pression, on a bien défendu.

Ils se sont créés des occasions mais on s’en est créé au moins autant qu’eux. On ne fait pas n’importe quoi quand on est mené, c’est ce qui me plait. Il y a un aspect mental mais aussi un aspect tactique. Souvent, les équipes se précipitent et peuvent encaisser un second but. Aujourd’hui, on est revenu assez logiquement dans la partie.

Les joueurs étaient disponibles sur le terrain, je pense qu’on s’est bien déplacé offensivement et qu’on a trouvé des solutions. Pour le moment, c’est de bon augure, mais objectivement je suis quand même prudent. Nous avons vu sur les 20 premières minutes ce qu’était véritablement le niveau de la Ligue 1.

Face à Nantes, ce sera encore gros match où l’on va encore apprendre beaucoup. On a encore 15 jours pour affiner les choses et augmenter encore en intensité. »

Jason Berthomier

« On a eu une période compliquée en début de match, avec un gros pressing de leur part. Ce sont des choses à quoi il faut s’attendre. Cela nous prépare pour la suite.

On a vu que petit à petit, les équipes ne peuvent pas appliquer ce pressing pendant 45 minutes.
C’est dommage que l’on prenne ce but, qui est évitable. Mais derrière on revient, on arrive à être solide et efficace.

Ce n’est jamais agréable d’être mené. Mais on se connait. On a une force de groupe, une force collective, qui fait qu’on n’a pas tendance à paniquer quand on est mené. On arrive à rester dans ce qu’on sait faire.

La compétition ? Ce sera évidemment différent. On ne va pas s’enflammer. On a conscience que quand on jouera à Geoffroy-Guichard devant 35 000 personnes, ce ne seront pas les mêmes conditions. Les résultats sont évidemment rassurants. Mais on est des garçons suffisamment intelligents pour savoir que ce sera différent dans 15 jours.

Personnellement, je m’éclate aujourd’hui. Je me sens bien physiquement et mentalement. C’est vrai qu’en ce moment ma prépation se passe bien mais sur le 1er but, je fais une perte de balle qui est évitable, et qui se paye cash contre des équipes comme ça. Il y a encore matière à progresser autant collectivement qu’individuellement, c’est ça qui est intéressant.

J’ai l’impression que l’on apprend bien pendant cette préparation. Il y a de la sérénité parce que le groupe est inchangé.
La tranquillité du coach nous met aussi dans de bonnes conditions. On sait que cela passe par là, travail, humilité et confiance.

Claude Puel

« C’était une bonne opposition, contre une équipe qui a de bonnes habitudes de jeu, qui est bien en place et semble déjà prête.

On a fait une bonne entame, avec une bonne intensité. On a gâché quelques situations de frappes où on aurait dû faire la différence, on n’a pas su capitaliser.

On a eu un trou noir en deuxième mi-temps, avec ces deux buts encaissés coup sur coup, qui font mal. On a eu pas mal d’approximations même si on a eu des balles d’égalisation. Je n’ai pas eu la même lecture que l’arbitre sur certaines situations, sur des penalties ou des fautes, notamment sur le 2ème but.

On a souffert durant les 10 dernières minutes de la 1ère mi-temps, mais c’était intéressant de voir cette intensité, cette cohésion. Il y a encore pas mal de choses à faire physiquement et défensivement, avec certains joueurs qui sont encore jeunes.

On manque de profondeur de banc, il nous manque certains membres de notre effectif.

J’ai vu de la qualité dans cette équipe de Clermont. Même quand ils sont sous pression, on voit qu’ils sont capables de jouer et de porter le danger. Ils se donnent les moyens de vite repartir en ce début de saison, de démarrer très fort. Ils sont denses physiquement et ont déjà plus de répondant que nous. »

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter du Clermont Foot
pour recevoir l'actualité du club.