Menu
Nos applis :

mardi 27/06/2017

Interview d’Yvan Charvillat, entraineur de l’équipe féminine du Clermont Foot 63

Interview d’Yvan Charvillat, entraineur de l’équipe féminine du Clermont Foot 63

Yvan Charvillat, l'entraineur de l'équipe féminine du Clermont Foot 63, revient sur la défaite ce dimanche face à Issy-les-Moulineaux.

Malgré les espoirs de maintien après la victoire 2-0 au match aller de ce second tour de barrage, comment expliquez-vous la lourde défaite à Issy ?

Quand on analyse les deux rencontres, je pense que notre adversaire avait une équipe plus complète et surtout plus expérimentée.
La performance du match aller nous a rendu confiant, mais il faut aussi reconnaitre que malgré la première mi-temps totalement à notre avantage, nous aurions pu encaisser des buts en seconde mi-temps. Il s’en est fallu de très peu. L’adversaire avait eu du mal à rentrer dans ce match, là où nous avions tiré le meilleur de notre effectif sur cette première rencontre.
Sur le match retour, au-delà des nombreuses absences dues aux blessures, suspensions, raisons professionnelles et personnelles, nous avons eu du mal à répondre au système adverse, à ressortir des ballons propres sur nos récupérations. Issy a mis un très gros rythme qui nous a étouffé. Et elles ont été très performantes dans le domaine aérien (4 buts), un de nos points faibles.
Les filles ont tout donné après la réduction du score à 3-1 qui a laissé entrevoir un soupçon d’espoir pour la seconde mi-temps mais le quatrième but encaissé à la 44ème a fait très mal.
Il est ensuite compliqué pour une équipe menée 4-1 à l’extérieur de renverser la tendance, d’autant plus avec un effectif de six U19 et surtout seulement quatre joueuses de plus de 21 ans.

L’équipe descend donc en DH, un an après son accession.

C’est le sport, je n’ai pas beaucoup de regrets sur cette double confrontation face à Issy. Mais davantage sur la saison, il ne faut pas oublier que nous n’avons pas été dans les trois dernières places depuis novembre jusqu’à la dernière journée. Mais nous étions lucides, depuis la défaite à Aurillac en janvier, nous savions que le calendrier ne jouait pas pour nous. Que nous avions l’effectif le plus jeune et inexpérimenté malgré quelques cadres. Et surtout, Aurillac a su faire de meilleures performances pour revenir. Cela s’est joué à un point, même à un but…
Nous étions virtuellement maintenues en D2 à 25 minutes de la fin du championnat !
Par ce scénario, il est déjà très satisfaisant d’avoir ensuite obtenu trois victoires d’affilées dans ces barrages. Malheureusement, ce week-end était la marche de trop.

Comment voyez-vous la suite ?

La descente n’est pas une fin en soi, elle fait mal au vu des nombreux efforts entrepris pendant plus de dix mois, mais nous nous attelons déjà à construire un projet cohérent sur trois ans pour se stabiliser en D2. Cette rétrogradation n’enlève pas tout le travail effectué avec nos joueuses pour se structurer et former notre effectif très jeune (60% de l’effectif total à moins de 21 ans).
Nous espérons conserver une grande majorité de celui-ci afin d’être compétitif dès la saison prochaine, avec l’objectif de se qualifier pour les barrages d’accession et reproduire la performance de juin 2016. Ensuite, l’analyse de cette saison nous montre que la D2F est désormais synonyme de haut niveau, si nous la retrouvons rapidement, il faudra se servir des enseignements vécus pour corriger et sûrement augmenter les moyens à disposition de l’équipe. Tout le monde en est conscient et travaille pour cela.
Nous avons aussi bon espoir de conserver notre équipe U19 National (*), ce qui permettrait à la trentaine de joueuses concernées d’alterner entre compétition en séniors et formation face aux meilleures équipes jeunes du territoire. C’est en bonne voie, l’équipe a fait un bon parcours lors de notre première participation, sans aucun forfait, nous aurons une réponse rapide.
Il est important que le Clermont Foot 63 offre la possibilité aux meilleures jeunes joueuses du bassin clermontois et de toute l’Auvergne de jouer au plus haut niveau.
L’entente 2C2F est également une réussite avec plus de 85 licenciées. Nous étions sous les 50 il y a 3 ans et notre souhait est de franchir la barre des 100 rapidement. Et cette saison encore, deux filles de l’Entente accèdent aux groupes U19-CF63. 

Je tiens à féliciter les joueuses pour leur abnégation tout au long de la saison, ainsi que l’ensemble du staff (adjoints, kinés, médecin, dirigeants) et toutes les personnes qui nous ont soutenues.

* La participation au championnat U19 est sur inscription pour les 24 clubs de D2. Si certains clubs ne souhaitent pas s'y inscrire, ce qui est le cas chaque année, des clubs de DH peuvent demander une participation. C’est le cas pour le Clermont Foot 63. Réponse attendue de la FFF dans les jours à venir.