Menu
Abonnez-vous à
notre newsletter :

samedi 07/01/2023

Désillusion d’entrée en Coupe de France

Matchs

Face à une vaillante équipe du FCO Strasbourg Koenigshoffen 06 (R1), le Clermont Foot 63 n’est pas parvenu à tirer son épingle du jeu lors de son entrée en lice, à l’occasion des 32es de finale de la Coupe de France. Poussés jusqu’à la séance de tirs au but (0-0), les Clermontois ont finalement été éliminés (4 TAB à 3).

Pourtant, les hommes de Pascal Gastien ont rapidement essayé de prendre le jeu à leur compte sur une pelouse délicate et malgré une équipe largement remaniée. Peu avant le quart d’heure de jeu, il fallait tout de même un magnifique retour défensif de Maximiliano Caufriez pour empêcher Schaal, qui se présentait seul devant Ouparine Djoco, d’avoir l’opportunité d’ouvrir la marque côté strasbourgeois.

Dans ce qui a été un véritable match de Coupe de France avec des Alsaciens bien en place et procédant en contre, le CF63 s’offrait une première opportunité à la 25e minute sur une tête de Komnen Andric qui fuyait le cadre à la réception d’un bon centre de Jérémie Bela. Quelques minutes plus tard, c’est Muhammed Cham qui passait tout proche de l’ouverture du score mais sa frappe croisée était bien repoussée par le portier strasbourgeois (31e).

Toujours tenus en échec à la pause, Florent Ogier et ses coéquipiers tentaient d’accentuer leur domination au retour des vestiaires, avec Kyei remplaçant Andric en pointe. Muhammed Cham faisait passer un frisson dans les travées d’Emile Stahl sur une frappe contrée qui retombait juste derrière la barre du portier strasbourgeois (56e). Mais malgré les changements effectués par Pascal Gastien, les Clermontois manquaient d’allant et ne parvenaient toujours pas à forcer le verrou.

Alors que le coup de sifflet final approchait, Grejohn Kyei pensait avoir le ballon de la gagne dans les pieds à la réception d’une frappe trop croisée de Jodel Dossou mais c’était sans compter sur le retour d’un défenseur strasbourgeois (89e). Malgré les 5 minutes de temps additionnel, le CF63 ne pouvait éviter une périlleuse séance de tirs au but.

Premier tireur, Muhammed Cham ouvrait la marque (1-0) mais Cherief lui répondait dans la foulée (1-1). Entré en cours de seconde période, Jim Allevinah ne connaissait malheureusement pas la même réussite. Sa frappe s’écrasait sur la barre tandis que Mouakit donnait l’avantage au FCOSK (1-2). Troisième sur la liste, Yannis Massolin ne tremblait pas pour ramener son équipe à hauteur (2-2). C’était le moment que choisissait Ouparine Djoco pour stopper le tir de Tiné et remettre les pendules à l’heure.

Florent Ogier redonnait l’avantage aux siens sans trembler (3-2) avant qu’Ibrahim n’égalise (3-3). Baïla Diallo se présentait alors mais sa frappe passait au-dessus. Kekambus ne laissait quant à lui pas passer l’occasion de qualifier son équipe pour les 16es de finale (4-3) et par la même d’éliminer un Clermont Foot 63, qui quitte la Coupe de France dès son entrée en lice. Une qualification historique pour le Petit Poucet de cette édition 2022-2023.

Feuille de match. FCO Strasbourg Koenigshoffen 06 – Clermont Foot 63 (0-0, 4 TAB à 3)

FCOSK06. Schmittheissler – Traoré (Ibrahim, 81e), Mouakit, Herceg, Touré – Isufi (Mba Fossi, 70e), Loumouamou, Haddaoui (Robin, 81e), Cherief – Schaal (Kekambus, 64e), Tiné. Entraîneur : Amar Ferdjani.

CF63. Djoco – Zeffane (Seidu, 64e), Caufriez (Massolin, 77e), Ogier (cap.), Borges (Diallo, 86e) – Magnin, Baiye – Dossou, Cham, Bela (Allevinah, 64e) – Andric (Kyei, 46e). Entraîneur : Pascal Gastien.

Arbitre. Benoît Bastien.

Les réactions

Pascal Gastien : “L’adversaire a été valeureux, c’est une bonne équipe de R1. Nous étions venus les voir jouer, on savait que c’était une bonne équipe. Mais quand on joue en Ligue 1, on doit montrer un autre visage que ce que l’on a montré aujourd’hui. Je suis déçu. Offensivement, on a été d’une pauvreté infinie. On ne peut pas marquer quand on ne met pas d’engagement. On a été assez rigoureux pour bien défendre mais nous avons été insignifiants offensivement. On n’a pas mis les ingrédients suffisants, on n’a pas fait assez de courses, de sprints. Strasbourg a été bon à la fois tactiquement et techniquement, je les félicite. Maintenant, il faut se pencher tout de suite sur Rennes, et essayer de remporter deux matchs de championnat de suite. On va voir si nous sommes capables de réagir par rapport à cette désillusion.”

Florent Ogier : “On avait à cœur de bien commencer cette Coupe de France et malheureusement ça s’arrête. C’est regrettable et même inadmissible. Il faut avancer. La première mi-temps, on ne met pas assez d’intensité pour les fatiguer et les faire douter. Ils ont bien défendu en bloc. Il fallait mettre plus de rythme, à l’image de ce qu’on a fait en deuxième mi-temps, même si tout n’était pas parfait. On se doit de se créer plus d’occasions. Ce n’est pas suffisant, on se doit de faire mieux. Il faut se remettre en question parce qu’on est professionnels et qu’on devait passer.”

Abonnez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter du Clermont Foot
pour recevoir l'actualité du club.