Menu
Nos applis :

jeudi 23/02/2012

Der Zakarian : « On sait ce qu’il nous reste à faire »


Avant de recevoir le FC Nantes pour l’affiche de la 25ème journée de Ligue 2, Michel Der Zakarian revient notamment sur le début d’année 2012, l’état d’esprit du groupe et les corrections à apporter au jeu de son équipe.

Michel, l’équipe a connu un début d’année 2012 mitigé, avec  deux victoires à domicile et trois défaites à l’extérieur. Quelles sont les raisons de cette baisse de régime ?

« Nous avons manqué de concentration par moments. Collectivement, nous avons connu des passages à vide, au niveau de la tenue du ballon, ce qui nous a mis en difficulté. Il y a eu un petit relâchement depuis la trêve, surtout à l’extérieur, puisqu’à domicile nous avons quand même fait carton plein. La récupération du ballon était plutôt bonne mais nous avons été déficients dans son utilisation. A Châteauroux puis à Tours, nous avons disparu dans la disponibilité et nous avons commis trop de déchet technique. On a donné trop de munitions à nos adversaires. Quand on rend le ballon trop vite, on est sans arrêt amenés à défendre.

Sur le plan physique, nous avons certains joueurs qui n’ont pas eu un degré de forme en adéquation avec ce qu’il devrait être. Nous avons eu des joueurs qui revenaient de blessure ou de longues suspensions. Avec le manque de rythme, le rendement individuel était moins bon. Comme nous avons un effectif limité, la difficulté se situe également à ce niveau là. Maintenant, ce n’est pas seulement la faute des défenseurs si l’on encaisse plus de buts sur cette phase retour. Cela concerne toute l’équipe. Nous avons réalisé une séance vidéo à l’issue du match à Tours. On s’attache tous les jours à corriger nos points faibles mais aussi travailler nos points forts. »

Que va-t-il justement falloir rectifier pour améliorer votre rendement ?

« Il faudra que toute l’équipe agisse bien ensemble. Savoir rester compact tout au long du match. Avoir une meilleure relation entre les lignes quand on a le ballon, savoir aussi se montrer disponibles et faire preuve de beaucoup plus de justesse techhnique pour mettre l’adversaire en difficulté. Cela passera par beaucoup de détermination dans tout ce que nous avons à faire. 

Mais ce n’est pas parce-qu’aujourd’hui nous avons perdu trois matchs de suite à l’extérieur qu’il faut tout remettre en question. Il faut que l’on reste soudés, unis.  Aujourd’hui, nous sommes toujours dans nos objectifs. On est 3ème avec 5 points d’avance sur le 4ème et on sait ce qu’il nous reste à faire pour rester là-haut. L’objectif est de rester dans ce trio de tête avant le sprint final qui concernera les 8 derniers matchs. »

Vous êtes sur le podium depuis la 5ème journée. Vous avez été leaders durant 9 rencontres d’affilée. L’équipe est-elle plus attendue qu’avant sur le terrain ?

« Nous savons qu’en étant dans les 3 premiers, nous avons des comptes à rendre. Nos adversaires jouent pour nous taper aussi. Ils sont comme nous. Nous, nous jouons pour gagner tous les matchs.  Après, il faut mettre les bons ingrédients : de la détermination, beaucoup plus d’agressivité dans les zones de vérité, une meilleure tenue du ballon, voilà ce qui fait la différence. »

Ce match face à Nantes peut être l’occasion de faire une très belle opération au classement …

« C’est notre leitmotiv. Ils sont à 5 points derrière nous au même titre que Troyes, nous devons les mettre à 8 points. Cela nous offrirerait un petit joker supplémentaire. On se rapproche petit à petit de la fin du championnat, même s’il reste encore 15 journées. Sur ces 15 matchs, nous en avons 9 à disputer à domicile et 6 à l’extérieur. Si l’on veut monter, il faudra prendre un maximum de points à la maison.

Face à Nantes, à nous d’être très rigoureux,  mettre de la vitesse et de l’engagement pour les battre. L’équipe montre une force mentale au-dessus de la moyenne. J’espère qu’elle répondra encore présent à ce niveau-là demain.

On respecte cette équipe nantaise mais on ne doit pas la craindre. On va jouer notre jeu à fond. Nantes est un concurrent direct qui est revenu dans la course à la montée. A nous de les bousculer, de ne pas regarder jouer cette équipe qui possède de fortes individualités sur le plan offensif. »

Tu devras suivre la rencontre en tribune suite à une suspension de banc de touche.  Est-ce que cette sanction change quelque chose à ton approche ? 

« J’ai eu une sanction, il faut la respecter. J’aurais pu rester plus calme moi aussi. Le plus important, c’est ce que les joueurs enregistrent tous les jours pendant la semaine à l’entrainement.  Ils savent ce que l’on doit faire pendant le match. Le soir du match, les joueurs nous entendent pas forcément sur le bord de la touche. Mes adjoints seront là pour prendre le relais. Je verrais le match en tribune, je serais derrière le banc, avec une meilleure visibilité. Je serais présent dans le vestiaire pour donner mes consignes avant le match et à la mi-temps.  »

Clermont / Nantes constitue une belle affiche. Qu’attends-tu du public ce vendredi soir ?

« Si les gens veulent voir des équipes de Ligue 1 à Clermont l’année prochaine, il faut qu’ils viennent nous encourager maintenant. J’espère qu’ils seront un peu plus nombreux que contre Bastia. Dans les beaux moments comme dans les moments difficiles, on a besoin du public, qu’il soutienne l’équipe pour sublimer les joueurs. »

> 25ème journée : Clermont Foot / FC Nantes – Vendredi 24/02/12 – Coup d’envoi à 20h20

> Informations Billetterie et Réservations