Menu
Nos applis :

vendredi 07/05/2010

Clermont tient sa « finale » !


Vainqueur de Guingamp, le Clermont Foot peut monter en Ligue 1 vendredi prochain s’il s’impose à Arles-Avignon et que Metz ne l’emporte pas devant Vannes.

31

Buteurs:
Clermont
: Armand (57′ sp, 80′), Brahimi (67′).
Guingamp: Colleau (40′ sp)

Ligue 2 (37ème journée) – Vendredi 7 mai 2010 (20h30).
Stade Gabriel-Montpied – 5 602 spectateurs
– Arbitre M. Chaoui.


Clermont : Fabre – Bockhorni, Salze, Madouni (Armand 53′), Cellier – Pinto-Borges, Ekobo , Benatia, Brahimi (Vecchione 83′) – Haquin, Arnaud (Douillard 83′).
Entraîneur : M. Der Zakarian.


Guingamp :
GauclinDeroff , Kone (56′), Bassila (c), Felipe – Mathis, Bellugou (68′) – Hamroun (Giresse 51′), Colleau , El Jadeyaoui (Scarpelli 85′) – Grax (Diallo 60′).
Entraîneur : V. Zvunka.


Tout Clermont devra se mobiliser vendredi prochain pour pousser les hommes de Michel Der Zakarian vers la Ligue 1 … Grâce à leur victoire face à Guingamp, les clermontois se sont accordés le droit de rêver jusqu’à l’ultime journée ! Ils disputeront une confrontation directe explosive sur le terrain de l’actuel troisième, Arles-Avignon. S’ils l’emportent, ils devront également espérer que Metz ne s’impose pas à domicile devant Vannes pour décrocher leur billet pour l’élite. Clermont pourrait alors se retrouver à égalité de points avec ces deux équipes mais l’emporterait à coup sîr grâce à sa différence de but. Les joueurs comptent sur un déplacement en nombre des supporters vendredi au Parc des Sports d’Avignon !

Cette victoire a été longue à se dessiner mais relance totalement les espoirs auvergnats. Il aura fallu un grand sursaut d’orgueil en seconde mi-temps pour renverser le cours du match. Car en première période, Clermont est encore apparu trop timoré, à l’image de sa dernière sortie au Havre mardi dernier. En manque d’inspiration, les clermontois ont eu beaucoup de mal à porter le surnombre en attaque durant les 45 premières minutes. Seul Mehdi Benatia, monté d’un cran au poste de milieu récupérateur, tente sa chance de loin (24ème). Le bilan des clermontois est maigre, si bien que peu avant la pause, c’est l’En Avant Guingamp qui prend les initiatives, et ouvre le score avec le coup de pouce de M. Chaoui. Un coup-franc d’El Jadeyaoui sème la panique dans la défense. Une remise de Koné trouve sur sa trajectoire la hanche de Bockhorni, mais l’arbtire de la rencontre signale une main et accorde un penalty aux bretons. Le capitaine Colleau transforme et cueillit le Montpied à froid  (0-1, 40ème sp).
 
Michel Der Zakarian n’accepte pas que son équipe déjoue dans un match aussi capital et le fait savoir au vestiaire. Le discours du coach a le mérite de piquer ses joueurs au vif. En seconde période, Clermont revient avec un nouveau visage et retrouve son collectif des plus belles soirées. Dans le sillage de Yacine Brahimi, les clermontois se montrent beaucoup plus entreprenants devant. Le remplacement d’Ahmed Madouni, blessé, par Romain Armand est un changement offensif payant. Sur l’un de ses premiers ballons, l’attaquant prêté par Montpellier se retrouve seul face au gardien. Idéalement lancé par Brahimi, il efface Gauclin mais se retrouve en position excentré et n’appuie pas assez sa frappe à ras de terre. Bassila revient in-extremis pour effectuer un sauvetage sur sa ligne (55ème).

Les clermontois insistent et destabilisent la défense adverse en exploitant au maximum le jeu en profondeur. Un nouveau long ballon profite à Haquin qui se présente seul face à Gauclin. Mais Koné le déséquilibre et provoque un nouveau penalty, pour Clermont cette fois-ci. En position de dernier défenseur, il est également expulsé par M. Chaoui. Romain Armand s’élance et avec une remarquable audace, réalise une « panenka » qui ne laisse aucune chance à Gauclin (1-1, 57ème sp). Le Clermont Foot dispose désormais d’une demi-heure pour décrocher les 3 points. En proied au doute, les guingampais sont régulièrement dépassés et commettent de plus en plus de fautes. L’une d’entre elles sur Arnaud offre un coup-franc superbement bien placé, plein axe et à l’extrême limite de la surface. Yacine Brahimi s’en charge et dépose une frappe enroulée splendide, à mi-hauteur, qui scotche Gauclin sur sa ligne (2-1, 67ème).

Dans la foulée, Guingamp perd totalement pied avec l’exclusion de Bellugou, sanctionné pour un vilan geste sur Arnaud (68ème). L’EAG doit terminer les vingt dernières minutes à 9 contre 11.  Les évènements s’enchainent à la faveur des clermontois, qui n’ont plus qu’à tenir ce résultat. Arnaud manque de faire le break en reprenant d’une belle volée un centre de Cellier (75ème). C’est finalement Romain Armand qui officialise la victoire sur un nouveau service de Brahimi assorti d’un contre favorable. Armand signe un doublé en glissant le ballon entre les jambes de Gauclin à ras de terre (3-1, 80ème).

Michel Der Zakarian profite des dernières minutes pour offrir une ovation bien méritée à Brahimi, remplacé par Vecchione. Le public s’est levé d’un seul homme pour saluer le milieu offensif de poche clermontois, qui aspire à évoluer au très haut niveau dès la saison prochaine. Benatia, qui rejoindra bientôt le Calcio avec l’Udinese, faisait également sa « der » au Montpied. L’ensemble du groupe n’a désormais plus qu’une idée en tête : terminer la saison en apothéose, en tentant d’aller décrocher la lune du côté d’Avignon …