Menu
Nos applis :

mardi 17/08/2010

Clermont s’incline face au festival Guié Guié

Clermont s’incline face au festival Guié Guié


Un nouveau triplé de Guié Guié a contraint le Clermont Foot à rentrer bredouille de Tours, malgré son égalisation à un quart d’heure du coup de sifflet final.

32

Buteurs:
Tours: Guié Guié (37′, 39′, 79′).
Clermont
: Haquin (65′, 74′).

Ligue 2 (3ème journée) – Mardi 17 aout 2010 (20h00).
Stade de la Vallée du Cher – 5 884 spectateurs
– Arbitre M. Remy.


Tours : Thuram – Cetout, Genevois, Saïdi, Moimbé 75′ – Song (Adjet 80′), Ca, Cardy (c), Lejeune (Oniangue 85′) – Buengo, Guié Guié.
Entraîneur : D. Sanchez.

Clermont : Fabre (c) – Abdoulaye, Salze, Perrinelle 75′, Cellier – Pinto-Borges (Chaussidière 46′ ), Ekobo – Haquin, Bayod (Namli 73′ ), Alessandrini (Lubasa 73′) – Privat.
Entraîneur : M. Der Zakarian.

Au Stade de la Vallée du Cher, le Clermont Foot s’attaquait ce mardi soir à un outsider de ce championnat, qui pourrait même rapidement endosser le costume de favori, tant sa redoutable attaque devrait encore faire pâlir plus d’une équipe cette saison. Largement dominés en première période, les clermontois avaient pourtant su redresser la barre et revenir en seconde grâce à un doublé de Nicolas Haquin. Mais ils ont dû céder en fin de match face au triplé d’Abraham Guié Guié, son deuxième en trois matchs qui le propulse en tête du classement des buteurs de Ligue 2.

Le nouveau phénomène du championnat a largement contribué au succès tourangeau, mais les joueurs de Michel Der Zakarian ont aussi donné le bâton pour se faire battre en première mi-temps. Battus dans la plupart des duels, les puydômois se sont encore montrés trop tendres en début de match, face à un adversaire qui n’avait pas froid aux yeux et s’est rapidement rué à l’attaque. Dès la 4ème minute, l’ancien clermontois Titi Buengo signe une reprise qui frôle la cage de Michaël Fabre. Durant le premier quart d’heure, le portier clermontois est largement sollicité. Il s’interpose en duel face à Guié Guié (15ème), puis s’incline sur une reprise de Buengo, mais l’attaquant angolais est signalé en position de hors-jeu (18ème).

Michaël Fabre et l’arbitre du match ne font que retarder l’échéance puisqu’à force de dominer, le Tours FC va logiquement ouvrir la marque, et même plus encore. En deux minutes, le Clermont Foot prend l’eau et encaisse deux buts. Bien lancé dans la profondeur par Cardy, Guié Guié place tout d’abord une frappe imparable au premier poteau (1-0, 36ème). C’est ensuite un festival de Ji-Hung Song, l’autre recrue en vue de l’intersaison, qui permet à Guié Guié de s’illustrer encore une poignée de secondes plus tard. A la réception du centre de Song, l’attaquant ivoirien effectue un contrôle orienté qui élimine Perrinelle avant d’envoyer une frappe lourde en pleine lucarne (2-0, 37ème).

Au retour des vestiaires, Franck Chaussidière fait son apparition pour apporter une touche d’expérience à l’équipe et tenter de redresser la barre. Face à une équipe de Tours qui pense avoir fait le plus dur, et commence à lever le pied, les auvergnats en profitent pour gagner du terrain et s’approcher du but gardé par Yohann Thuram. Clermont commence à reprendre espoir lorsque Nicolas Haquin réduit la marque. L’attaquant clermontois est à la fois à l’origine et à la conclusion de l’action. En effet lorsque sa passe pour Privat est contrée sur le poteau par un défenseur, Haquin suit le mouvement et tacle le ballon au fond des filets (2-1, 64ème). Le doute s’installe chez les locaux et à la 73ème, Haquin, encore lui, libère ses coéquipiers en égalisant sur la deuxième occasion franche clermontoise. Sur un coup-franc de Chaussidière, il place une tête lobée que Thuram ne peut aller chercher (2-2, 73ème). 

Les clermontois reviennent de loin mais la rencontre n’est pas terminée. Damien Perrinelle (second jaune) et Wilfried Moimbé (provocation) sont expulsés dans la foulée, laissant leur équipe à dix. Une agitation qui ne perturbe pas Abraham Guié Guié, auteur d’un nouvel exploit individuel qui cette fois-ci aura la peau des visiteurs. Servi à l’entrée de la surface et dos au but, le redoutable attaquant tourangeau se retourne puis place un nouveau missile sous la barre de Michaël Fabre (3-2, 77ème). En moins de cinq minutes, la rencontre aura pris une tournure définitive avec ces deux buts et ces deux cartons rouges. Clermont est tombé sur un os, et sera en quête de sa première victoire vendredi face à Angers au Montpied.