Menu
Nos applis :

samedi 26/02/2011

Clermont se relance à Nîmes

Les clermontois ont renoué avec le succès en décrochant leur troisième victoire de la saison à l’extérieur sur la pelouse de Nîmes.

1-2


Buteurs:

Nîmes: Boli (77′).
Clermont: Hamdani (8′), Privat (81′ sp).

Ligue 2 (25ème journée) – Vendredi 25 février (20h00).
Stade des Costières – 6 647 spectateurs
– Arbitre M. Bien.

Nîmes : Butelle – Haddou , Poulain (c), Stosic, Davidas – Mostefa , Keita – Dieng (Boli 76′), Gigliotti , Amewou (Benezet 46′) – Diarrassouba (Niflore 46′).
Entr: N. Tosi.

Clermont : Fabre (c) – Esor, Perrinelle, Salze, Bockhorni – Ekobo, Sylla – Haquin (Lubasa 67′), Hamdani (Chaussidière 86′), Alessandrini (Bayod 86′) – Privat.
Entr: M. Der Zakarian.

Après deux rencontres à l’extérieur infructueuses et un match nul accroché à domicile face à Sedan, le Clermont Foot a retrouvé le goût de la victoire au Stade des Costières. Les clermontois ont par la même occasion repris 6 points d’avance sur Nîmes, l’adversaire du soir, et 7 points sur Metz, le premier relégable. Les joueurs de Michel Der Zakarian vont désormais pouvoir accueillir Istres, la semaine prochaine, avec l’envie d’entamer une nouvelle série positive.

Face à des nîmois paralysés par l’enjeu, Clermont se facilite la tâche en ouvrant le score dès le premier quart d’heure de jeu. Un long dégagement de Michaël Fabre, dévié par Sloan Privat, permet à Rachid Hamdani de prendre à revers la défense gardoise pour s’en aller ajuster le portier Ludovic Butelle (0-1, 8ème). En inscrivant son premier but de la saison, Hamdani lance Clermont sur les bons rails.

Galvanisés par ce but, les clermontois  poursuivent sur leur lancée en première période, mais manquent de réalisme pour pouvoir faire le break. Marvin Esor, à la réception d’un coup-franc d’Alessandrini, écrase trop sa reprise (11ème). Hamdani, sur une phase de jeu similaire au premier but, est repris in-extremis par le retour de Poulain (20ème). Puis Nicolas Haquin ne peut cadrer sa reprise à la réception d’un centre en retrait d’Alessandrini (38ème).

Au retour des vestiaires, Clermont espère ne pas avoir à regretter ces multiples occasions manquées. D’autant plus que le double-changement offensif opéré à la pause par Noël Tosi redonne de l’allant à cette formation nîmoise. Malgré tout, les gardois ont du mal à s’approcher de la cage de Michaël Fabre. Le portier clermontois n’a finalement qu’un seul arrêt à faire sur une frappe de Cheikh Dieng (68ème). Le salut du Nîmes Olympique ne peut donc passer que par les coups de pied arrêtés. Et sur un coup-franc frappé par Yassine Haddou, c’est Yannick Boli, qui venait de rentrer, qui redonne espoir aux Costières en égalisant de la tête (1-1, 77ème).

Cette égalisation a le mérite de vexer les hommes de Michel Der Zakarian, qui repartent immédiatement à l’attaque, et obtiennent un penalty par l’intermédiaire d’Alessandrini, déséquilibré dans la surface par Poulain. Sloan Privat se charge de le transformer d’un contre-pied parfait, qui scelle la victoire du Clermont Foot et replonge Nîmes sans ses travers (1-2, 81ème). Hamdani a même une balle de 3 buts à 1 à négocier dans la foulée, mais se heurte à Butelle (85ème). Le score en restera là. Les clermontois s’imposent logiquement et confirment, après leur retour en fin de match face à Sedan, qu’ils ont bel et bien de la ressource…