Menu
Nos applis :

vendredi 19/03/2010

Clermont se donne de l’air !

Les clermontois remportent un court mais précieux succès face à un concurrent direct.

10

Buteur:
Clermont: Najih (49′).

Ligue 2 (29ème journée) – Vendredi 19 mars 2010 (20h00).
Stade Gabriel-Montpied – 4 030 spectateurs
– Arbitre M. Lavis.

Clermont : Fabre (c) – Bockhorni , Salze, Madouni (Abdoulaye 44′), Cellier – Ekobo (Chaussidière 91′), Pinto-Borges – Haquin (Brahimi 78′), Hamdani, Najih – Arnaud.
Entraîneur : M. Der Zakarian.

Vannes : Benvegnu – Martot, Delhommeau, Guillon , Faivre (Quintin 89′) – Camara, Herve (c), Macquet (Mezague 59′), Sammaritano – Dja Djedje  (Reset 85′), Gimbert.
Entraîneur : S. Le Mignan.
 

Cette victoire acquise dans la douleur face à Vannes offre une bouffée d’oxygène au Clermont Foot, qui tentera de confirmer de nouveau à domicile face à Ajaccio, mardi en match en retard.  Un but de Chafik Najih en début de seconde période a offert les trois points à l’équipe, qui a dû batailler dur en fin de match pour s’assurer sa victoire. Les clermontois ont été davantage bousculés que lors de leurs précédentes prestations, mais repartent cette fois-ci avec un résultat positif.

La première mi-temps n’aura pas déchaîné le public, avec très peu d’occasions à se mettre sous la dent. Clermont joue son rôle en s’accaparant le ballon, mais le VOC, venu avant tout pour défendre, ne laisse guère d’espaces aux coéquipiers de Loris Arnaud. Seuls les coups de pied arrêtés de Najih, tout comme à Caen, donnent du travail au portier breton. En contre, Vannes place quelques bonnes échappées, initiées par son virevoltant attaquant Gimbert. Mais les défenseurs répondent présents, à l’image des retours d’Ekobo dans les pieds de Sammaritano (35ème) ou de Madouni dans ceux de Camara (38ème). Puis Clermont retient son souffle quand la reprise trop écrasée de Dja Djedje termine finalement dans les bras de Michaël Fabre (45ème). La défense a tenu bon mais perd Madouni juste avant la pause, blessé et remplacé par Abdoulaye.

Au retour des vestiaires, les clermontois sont plus incisifs, et ont le bonheur de concrétiser leur toute première occasion en seconde période. Hamdani déborde côté gauche puis choisit la passe en retrait pour Arnaud, qui arme sa frappe. L’attaquant est contré par un défenseur qui remise malencontreusement sur Najih. Celui-ci feinte puis décoche un tir du droit, très bien placé à ras de terre. Le ballon finit sa course dans le petit filet gauche de Benvegnu. Chafik Najih est récompensé de ses efforts par son deuxième but de la saison (1-0, 49ème). Inconsciemment, Clermont recule pour préserver son avance. Les rôles s’inversent par rapport à la première période, avec une équipe vannetaise qui s’installe dans la moitié de terrain auvergnate, alors que les hommes de Michel Der Zakarian procèdent en contres.

Cette attitude joue des tours aux clermontois, qui n’arrivent plus à ressortir proprement et comettent beaucoup de fautes aux abords de la surface. Sammaritano envoit un premier coup-franc au-dessus (63ème) puis déclenche la polémique sur un deuxième probablement dévié de la main par Abdoulaye. L’arbitre M. Lavis ne bronche pas (70ème). Sur le corner lié à cette action, Dja Djedje trouve la barre transversale alors que tout le monde avait cru à l’égalisation (71ème). Clermont frise la correctionnelle et les tirs s’enchainent sur la cage gardée par Fabre. Mais le portier clermontois est impérial. Il détourne un nouveau coup-franc d’Hervé qui partait dans sa lucarne d’une superbe envolée (73ème). Dans la foulée, il s’impose dans les airs sur deux corners rentrants. En l’espace de 2 minutes, Michaël Fabre marque des points en vue d’une possible sélection en équipe d’Algérie.

Le match s’enflamme totalement avec une équipe de Clermont qui répond du tac au tac, par une contre-attaque une nouvelle fois emmenée par Rachid Hamdani, très influent dans son rôle de meneur de jeu. Le milieu marocain sert cette fois-ci Nicolas Haquin qui s’empale sur son vis à vis et ne peut conclure l’action (74ème). On retrouve ce même duo dans la surface une poignée de secondes plus tard. Hamdani décale Haquin, littéralement fauché par Sammaritano. L’arbitre ne désigne pas le point de penalty au grand dam du public, mais ces erreurs arbitrales semblent s’équilibrer sur l’ensemble du dernier quart d’heure. Jusqu’à la fin, les hommes de Michel Der Zakarian resteront solidaires pour contrer les dernières tentatives d’invasions vannetaises.

Le Clermont Foot possède trois points d’avance sur le premier relégable Châteauroux. Mardi soir (20h00) face à Ajaccio, le club aura l’occasion de prendre ses distances sur le trio relégable et de grimper à la 13ème place.