Menu
Nos applis :

vendredi 23/04/2010

Clermont reste dans la course !

Clermont reste plus que jamais dans la course à la montée en L1 après une victoire acquise dans les ultimes secondes à Dijon.

23

Buteurs:
Dijon: Kitambala (21′), Zywiecki (74′).
Clermont: Brahimi (45′ sp), Chaussidière (55′), Armand (93′ sp).

Ligue 2 (34ème journée) – Vendredi 23 avril 2010 (20h00).
Parc des Sports Gaston-Gérard – 5 292 spectateurs
– Arbitre M. Varela.


Dijon : Malicki 42′  – Souprayen 93′, Zywiecki (c), Vosahlo, Zarour, Malouda – Carrière, Isabey (Grandel 44′), Linarès (Bru 64′ ) – Ribas (Mandanne 73′), Kitambala.
Entraîneur : P. Carteron.

Clermont : Fabre – Abdoulaye, Benatia, Madouni (Salze 68′), Cellier – Ekobo , Chaussidière (c) – Haquin, Hamdani, Brahimi (Armand 82′) – Arnaud (Pinto-Borges 85′).
Entraîneur : M. Der Zakarian.

Au bout du suspens ! Les clermontois sont allés arracher une victoire 3 buts à 2 au Parc des Sports Gaston-Gérard de Dijon. Dans ce match à quitte ou double, le Clermont Foot a su faire pencher la balance du bon côté en empochant sa sixième victoire en sept matchs, qui le conforte dans sa position d’outsider à la montée en Ligue 1. A quatre journées de la fin,  la formation de Michel Der Zakarian est 4ème à trois points d’Arles-Avignon. Le club provençal, qui s’est également imposé à la dernière minute à Metz (2-1), accueillera Clermont lors de la dernière journée, dans un match qui pourrait s’avérer décisif.

La rencontre avait pourtant mal commencé pour les clermontois, avec l’ouverture du score du DFCO dès la 21ème minute. Bien servi par Mickaël Isabey sur une redoutable contre-attaque, Lynel Kitambala profite d’une glissade de Mehdi Benatia pour armer sa frappe et expédier le ballon dans la lucarne de Michaël Fabre (1-0, 21ème). Clermont, qui a la mainmise sur le ballon depuis le début du match, encaisse ce but contre le cours du jeu mais ne se laisse pas déconcerter. En toute fin de première période, l’arbitre M. Varela accorde un penalty pour une faute de Grégory Malicki qui désquilibre Loris Arnaud dans la surface. C’est le premier tournant du match. Le gardien dijonnais est expulsé et remplacé par Grandel, ce qui oblige Isabey à sortir. Yacine Brahimi prend son courage à deux mains et égalise (1-1, 45ème sp).

Victime de la double-peine, Dijon est contraint d’évoluer en infériorité numérique durant toute la seconde période. Clermont en profite et prend l’avantage suite à une belle montée de Bruce Abdoulaye. Il transmet le ballon à Arnaud qui ne peut se retourner et passe en retrait à Chaussidière. Le capitaine clermontois fait la différence d’une belle frappe des 18 mètres qui ne laisse aucune chance à Grandel (1-2, 55ème). Les joueurs de Michel Der Zakarian mènent au score et n’osent plus réellement s’exposer. Ils reculent et laissent les initiatives aux dijonnais qui reviennent logiquement dans la partie. Sur coup-franc, Alexis Zywiecki s’élève plus haut que tout le monde et lobe Fabre (2-2, 74ème). Même à 10 contre 11, les dijonnais sont euphoriques et Clermont passe tout près de la correctionnelle. Mais Michaël Fabre sauve les siens d’une parade exceptionnelle sur sa ligne (90ème).

La fin de match est totalement débridée. Le public qui voit le ballon passer d’un but à l’autre se dit qu’il y a du K.O dans l’air. Au terme d’un contre à 3 contre 2, Romain Armand tout juste entré en jeu, manque la balle de match (92ème). C’est ce que tout le monde pense alors, mais une dernière incursion d’Haquin dans la surface va mettre le feu aux poudres. Souprayen déséquilibre l’attaquant clermontois. Il est exclu à son tour et provoque un second penalty. Avec une pression énorme sur les épaules, Armand se charge de le frapper et offre une victoire ô combien précieuse au Clermont Foot (2-3, 93ème). En un mot : renversant !

Un tel scénario ne peut que donner des ailes aux clermontois pour cette dernière ligne droite … Les joueurs espèrent désormais voir un public nombreux, vendredi prochain, pour tenter d’entrenir l’espoir face au Sporting Club de Bastia ! Dans le même temps, Arles-Avignon recevra Nantes. Rendez-vous tous au stade Gabriel-Montpied !