Menu
Nos applis :

vendredi 30/04/2010

Clermont perd du terrain


Tenus en échec face à une rigoureuse équipe de Bastia, les clermontois sont désormais à 5 points du podium et reportent leurs espoirs sur les 3 prochains matchs.

00

Ligue 2 (35ème journée) – Vendredi 30 avril 2010 (20h00).
Stade Gabriel-Montpied – 8 101 spectateurs
– Arbitre M. Fautrel.


Clermont : Fabre – Bockhorni, Benatia, Madouni , Cellier – Ekobo – Haquin (Armand 70′), Chaussidière (c), Hamdani, Brahimi (Najih 70′) – Arnaud (Pinto-Borges 81′).
Entraîneur : M. Der Zakarian.

Bastia : Agostini – Dunjic , Martial , Lorenzi (c), Adenon, Cahuzac – Jau, Périatambée, Rocchi (André 72′) – Pentecôte, Gaffory (Niangbo 91′).
Entraîneur : F. Hadzibegic.


Le Clermont Foot n’a pas trouvé la faille face à Bastia, au contraire d’Arles-Avignon qui est venu à bout de Nantes (1-0) , encore une fois dans le temps additionnel.  Avec 56 points, les arlésiens reprennent cinq longuers d’avance sur Clermont et sur Angers qui revient à égalité avec 51 points, suite à sa victoire sur Laval (2-1). Metz, tenu en échec à Ajaccio (1-1), a pris beaucoup de retard. Pour espérer pouvoir encore jouer la montée lors de la dernière journée,  dans un match «  à 6 points » au Parc des Sports d’Avignon, Clermont devra d’abord réaliser un sans faute au Havre, dès mardi soir (20h30), puis face à Guingamp au Montpied, vendredi prochain. Les hommes de Michel Der Zakarian devront espérer au moins un faux pas de  l’ACA, lors de ses deux déplacements consécutifs dans la même semaine, à Châteauroux puis Sedan.  Tant que est tout encore possible mathématiquement, les clermontois veulent y croire ! 

L’enjeu a pris le pas sur le jeu au stade Gabriel-Montpied, dans un match qui n’a pas été à la hauteur de toutes les espérances, entre les deux  meilleures formations du moment. L’entame du match avait pourtant donné des espoirs aux 8 000 spectateurs. Dès les premières minutes, c’est Clermont qui décide de jouer très haut et de monopoliser le ballon. Mais  les auvergnats, peut-être un peu trop crispés, manquent clairement de vitesse et de spontanéité pour aller tutoyer la cage d’Agostini. Passé le premier quart d’heure, Bastia parvient à calmer le jeu et rééquilibre les débats.

On assiste à une bataille tactique, avec des clermontois qui peinent à trouver les bons décalages, face à une défense à cinq très bien regroupée. Malgré les ambitions de victoire affichées par le Sporting, Faruk Hadzibegic a quand même opté pour la sécurité en organisant son équipe en 5-3-2. Les clermontois doivent alors s’en remettre aux coups de pied arrêtés pour apporter le danger dans la surface. Bockhorni, en reprenant de la tête un coup-franc de Chaussidière, est tout proche d’ouvrir le score sans le contre involontaire d’Haquin, qui n’avait pas eu le temps de s’écarter (37ème).  Quelques minutes plus tard, Clermont se crée enfin une occasion dans le jeu mais Loris Arnaud, en bonne position, frappe au-dessus (41ème).

Au retour des vestiaires, Bastia soigne ses contre-attaques. Pentecôte manque heureusement son contrôle alors qu’il se dirigeait seul face à Fabre (51ème), avant que le cadre ne se dérobe pour Gaffory qui avait profité d’une erreur de relance  de la défense (53ème). Dunjic, lancé par Pentecôte, frappe à son tour au-dessus (61ème). Michaël Fabre, en dernier rempart, effectue ensuite un  arrêt exceptionnel à ras de terre face à Pentecôte (71ème). L’intenable Pentecôte, dans tous les bons coups, se joue encore de la défense mais croise trop sa frappe, avant que Benatia ne subtilise le ballon à Gaffory au second poteau (76ème).   Les bastiais sont clairement les plus dangereux en seconde période. Après une dernière poussée en fin de match, trop brouillonne pour inquiéter l’arrière-garde bastiaise, les hommes de Michel Der Zakarian quittent finalement la pelouse avec le sentiment d’avoir presque pris un bon point.

Un point qui aurait pu faire ses affaires, si seulement Arles ne s’était pas imposé dans les ultimes secondes, pour la troisième fois en quatre matchs (victoires à la 94ème au Havre, à la 90ème à Metz et à la 92ème face à Nantes) … Clermont tentera de revenir dans la course mardi au stade Jules-Deschaseaux.