Menu
Nos applis :

mardi 04/05/2010

Clermont n’a pas saisi sa chance

Cruelle désillusion pour les clermontois qui se sont inclinés dans les derniers instants au Havre, et n’ont pas su profiter de la sévère défaite d’Arles à Châteauroux.

21

Buteurs:
Le Havre: Nestor (40′), Jovial (88′).
Clermont: Brahimi (64′).

Ligue 2 (36ème journée) – Mardi 4 mai 2010 (20h30).
Stade Jules-Deschaseaux – 7 815 spectateurs
– Arbitre M. Desiage.


Le Havre : Vanhamel – Gillet (c), Henin, Nestor, Le Marchand – Fofana, Aït-Ben-Idir, Bonnet (Bouadla 83′), Mesloub (Jovial 84′) – Rakotoharisoa, Diallo (Mendes 73′).
Entraîneur : C. Daury.


Clermont :
Fabre (c) – Bockhorni, Benatia, Madouni, Abdoulaye – Ekobo (Chaussidière 46′), Najih (Pinto-Borges 66′) – Haquin Hamdani, Brahimi – Arnaud (Murcy 83′).
Entraîneur : M. Der Zakarian.

Le Clermont Foot peut émettre beaucoup de regrets ce soir alors qu’il y avait un sacré coup à jouer pour la montée. Arles-Avignon s’est incliné 3 à 0 sur la pelouse de Châteauroux, mais les clermontois n’ont pas fait mieux au Havre, au terme d’un match qui aurait pourtant pu basculer en leur faveur en seconde période. Une contre-attaque havraise en toute fin de match a mis fin à la belle série de 8 matchs sans défaite des hommes de Michel Der Zakarian.

Figés par l’enjeu, les clermontois ne sont pas entrés dans le match, et se sont laissés bousculer par des havrais en quête de rachat devant leur public. Au cours d’une première période dominée par le HAC, Michaël Fabre a sorti plusieurs parades décisives, qui ont permis de repousser l’échéance. Dès le premier quart d’heure, le portier clermontois détourne en corner une demi-volée d’Henin (14ème) puis dévie une tentative de Diallo (16ème). Le meilleur buteur des Ciel et Marine revient à la charge mais sa frappe croisée est à nouveau repoussée en corner (18ème).

Le Havre n’abdique pas et monte en puissance peu avant la pause. Fabre réussit alors un arrêt réflexe exceptionnel, pour sortir une frappe à bout portant de Rakotoharisoa, sur un centre à ras-de-terre de Bonnet qui avait mis à mal la défense (37ème). Ce n’est que partie remise pour les locaux qui ouvrent finalement le score à la suite d’un coup-franc anodin frappé par Mesloub. Le ballon est dévié par Nestor dans une confusion générale et termine au fond des filets. C’est un but casquette pour le HAC mais une ouverture du score logique à la vue de cette première mi-temps (1-0, 40ème).

A la pause, les hommes de Michel Der Zakarian apprennent qu’Arles-Avignon est déjà mené 1 but à 0 à Châteauroux. Les clermontois savent qu’il y a un coup à jouer et reviennent des vestiaires avec de bien meilleures intentions. L’entrée de Chaussidière en lieu et place d’Ekobo, blessé, apporte une touche d’expérience supplémentaire à l’équipe. Après une bonne domination territoriale, ils parviennent à égaliser sur leur première véritable occasion, par l’intermédiaire de Yacine Brahimi. A l’heure de jeu, le milieu offensif remet ses coéquipiers sur les bons rails, servi par Haquin à 30 mètres du but. Brahimi s’avance et échappe au retour d’Henin, puis crochète Nestor avant de placer un missile sous la barre de Vanhamel (1-1, 64ème).

Les clermontois commencent à croire à un renversement de situation et font le siège du but havrais. Mais Hamdani rate sa reprise au point de penalty (70ème), puis Haquin accuse le coup face à une énorme parade de Vanhamel alors que sa tête à bout portant prenait la direction du but. L’attaquant clermontois n’a peut-être pas assez appuyé sa tête alors que Loris Arnaud avait réalisé un centre millimétré (75ème). Plus le temps passe et plus Clermont laisse échapper deux points précieux … Mais à force de pousser, les auvergnats s’exposent également aux contres. Sur un centre d’Henin, Jovial place une reprise du plat du pied qui prend Fabre à revers. Le Havre reprend l’avantage contre le cours du jeu (2-1, 88ème). La fin de match, totalement débridée, offre une nouvelle chance à Haquin (88ème), avant de friser le KO total, mais Fabre dans un très grand soir, s’impose tour à tour devant Jovial et Fofana (90ème). 

La montée encore possible

Ce n’est pas fini pour le Clermont Foot, qui préserve encore mathématiquement ses chances de monter en Ligue 1. En cas de victoire sur Guingamp vendredi, et à condition qu’Arles-Avignon ne s’impose pas à Sedan, la dernière confrontation directe entre Arles et Clermont au Parc des Sports d’Avignon serait décisive. Une victoire d’Arles à Sedan l’écarterait en revanche officiellement de la course à la montée. Il faudra également compter sur un faux-pas de Metz, qui a repris la 4ème place, mais devra négocier un déplacement périlleux à Caen, déterminé à jouer le titre. A égalité de points avec Clermont, Angers reste aussi dans la course. Les clermontois ont l’avantage de posséder la meilleure différence de buts de tous les prétendants. Ils devront évacuer la déception de ce match pour se remobiliser avant la réception de Guingamp. Les joueurs auront besoin de votre soutien vendredi au stade Gabriel-Montpied !