Menu
Nos applis :

vendredi 22/10/2010

Clermont n’a pas lâché !

Mené au score peu après l’heure de jeu, le Clermont Foot a égalisé dans les ultimes minutes par l’intermédiaire de Sauvadet et ramène un précieux point du Stade de l’Aube.

(c) photo estac.fr

1-1

Buteurs:
Troyes:
Obaddi (66′).
Clermont: Sauvadet (88′).

Ligue 2 (12ème journée) – Vendredi 22 octobre (20h00).
Stade de l’Aube –  6 385 spectateurs
– Arbitre M. Julien.


Clermont : Fabre (c) – Esor, Abdoulaye, Perrinelle , Cellier – Sylla, Ekobo – Lubasa (Chaussidière 78′), Bayod (Sauvadet 69′), Alessandrini – Privat (Haquin 56′).
Entr: M. Der Zakarian.

Troyes : Blondel – Marester (c) , Drouin, Carlier, Nsakala – Guidileye (Bezzaz 53′) – Faussurier, Obbadi, Sissoko (Beauvue 84′) – Bettiol, Marcos.
Entr. : J-M. Furlan.
 

Un Clermont Foot qui n’abdique pas ! Voilà ce qu’attendait Michel Der Zakarian de ses joueurs, pour ce périlleux déplacement à Troyes. Son souhait a été exhaucé. Après l’ouverture du score troyenne, les clermontois ont su se rebeller, pour finalement remettre les compteurs à zéro à quelques minutes du coup de sifflet final. En marquant son premier but en Ligue 2, Florent Sauvadet a conclu une belle semaine pour le Clermont Foot, qui a empoché 4 points sur 6 possibles.

Face à l’une des équipes en forme du moment, spécialiste des passes courtes et rapides au sol, le mot d’ordre était de rester bien organisé, pour ne pas rapidement se mettre à courir derrière le ballon. Le bloc clermontois tient le choc, et joue plus bas que d’habitude. Une tactique volontaire, qui permet de faire déjouer cette formation troyenne, à court de solutions devant la cage de Michaël Fabre. A la pause, les coéquipiers de Damien Perrinelle ont rempli leur contrat. Ils n’ont été que très rarement inquiétés en première période. Offensivement, les clermontois ont tenté de jouer les coups en contres, en prenant leur chance de loin, à l’image de Sylla (35ème), mais n’ont globalement pas été beaucoup plus inspirés.

La rencontre s’emballe finalement à l’heure de jeu, avec une première alerte chaude dans la surface auvergnate. Déséquilibré à la suite d’un corner, Marcos réclame un penalty que n’accorde pas M. Julien (60ème). Piqués au vif, les hommes de Jean-Marc Furlan se montrent de plus en plus déterminés à l’approche des 16 derniers mètres. La défense est poussée à la faute suite à un centre de Nsakala. Mounir Obaddi profite d’un mauvais renvoi pour ouvrir le score, d’une frappe légèrement déviée par Abdoulaye, qui va se loger hors de portée de Michaël Fabre (1-0, 66ème). Dans la foulée, Troyes manque de faire le break, avec une reprise de ce diable de Marcos qui frôle le poteau (68ème). 

Une fois passé l’orage, les clermontois décident de sortir de leur réserve. Alors que Privat est sorti au préalable sur blessure, remplacé par Haquin (56ème), Michel Der Zakarian procède à ses deux derniers changements après l’ouverture du score, mêlant à son équipe l’expérience de Chaussidière et l’insouciance de Sauvadet. Troyes commence à manquer de jus, malgré les changements également opérés par Furlan, et voit les premières alertes approcher du but de Blondel, avec des frappes hors cadre d’Alessandrini (74ème) et Sauvadet (80ème).

C’est finalement sur une action menée par les trois derniers joueurs entrés en jeu que le Clermont Foot va recoller au tableau d’affichage. Sur un long ballon de Chaussidière, Haquin effectue une déviation parfaite de la tête pour Sauvadet, dont le contrôle de la poitrine efface les deux défenseurs centraux qui se marchent sur les pieds. Florent Sauvadet se retrouve seul face à Blondel et glisse le ballon sous le ventre du portier troyen, d’une frappe du gauche qui fait un bien fou aux clermontois (1-1, 88ème) !