Menu
Nos applis :

dimanche 09/01/2011

Clermont crée la sensation dans le Chaudron !

Le Clermont Foot a surpris les Verts au stade Geoffroy-Guichard au terme d’un match parfaitement maîtrisé et peut désormais savourer cet exploit qui fera date !

02


Buteurs:

Clermont: Privat (4′), Haquin (59′).

Coupe de France (1/32èmes) – Samedi 8 janvier 2011 (20h45).
Stade Geoffroy-Guichard – 12 260 spectateurs
– Arbitre M. Rainville.


Saint-Etienne : Janot – Néry, Marchal, Monsoreau, Bocanegra (Bergessio, 64e) – Matuidi, Perrin (c) – Payet, Battles (75′), Sako – Rivière (Saadi, 73e).
Entr: C. Galtier.

Clermont : Farnolle – Esor, Perinelle (c), Abdoulaye, Bockhorni – Ekobo (Chaussidière 78′) – Haquin, Moulllec (Hamdani 69′), Sylla, Namli – Privat (Bottone 78′).
Entr: M. Der Zakarian.

Quel match ! Les joueurs de Michel Der Zakarian ont signé l’un des plus beaux exploits du Clermont Foot en Coupe de France samedi soir sur la pelouse de leurs voisins stéphanois. En disposant de l’AS Saint-Etienne au Stade Geoffroy-Guichard sur le score de 2 buts à 0, les clermontois ont signé une qualification historique qui leur permet de démarrer l’année 2011 sous les meilleures auspices. En plus d’apporter un bel éclairage médiatique au club, l’exploit réalisé hier soir dans le Chaudron doit permettre au groupe d’emmagasiner de la confiance en vue de la deuxième partie de championnat.

Une chose est sûre, les coéquipiers de Damien Perrinelle n’ont pas volé leur qualification et ont réalisé le match parfait face aux multiples internationaux stéphanois. En respectant à la lettre les consignes de l’entraineur, et en bénéficiant de ce zest de réussite indispensable en Coupe, les clermontois ont livré une prestation de haut vol. Ils se sont montrés appliqués de bout en bout, tant défensivement qu’offensivement en sachant se montrer très opportunistes. Afin de défendre un peu plus bas que d’habitude pour laisser moins de liberté aux stéphanois, Michel Der Zakarian avait opté pour un système en 4-1-4-1 qui a eu l’effet escompté.

L’inspiration de Moullec, l’opportunisme de Privat

Grâce à l’ouverture du score inattendue de Privat dès la 4ème minute de jeu, Clermont a su faire basculer toute la pression sur son adversaire. Suite à un débordement de Medhi Namli, une passe lumineuse en une touche de Guillaume Moullec entre les deux défenseurs centraux Monsoreau et Marchal permet de lancer Sloan Privat seul face à Jérémie Janot. L’extérieur du gauche du meilleur buteur clermontois surprend le portier stéphanois qui ne peut que détourner légèrement le ballon dans ses filets. D’entrée de jeu, le Clermont Foot glace le Stade Geoffroy-Guichard et provoque l’explosion de joie du parckage visiteurs (0-1, 4ème).

Durant toute une mi-temps, les Verts se mettent alors à courir après le score en essayant de faire plier à l’usure la défense auvergnate. Mais les coéquipiers de Dimitri Payet se heurtent à un bloc défensif très compact. Ils manquent également de réussite lorsque Bakary Sako, d’un missile magistral sur coup-franc, fait trembler la barre transversale de Fabien Farnolle (7ème). Une poignée de secondes après le premier but clermontois, la chance a déjà choisi son camp. Les Verts sont piqués au vif et n’en démordent pas une minute plus tard. Payet adresse un bon ballon à Rivière au premier poteau mais Abdoulaye est présent pour couper la trajectoire (8ème).

Farnolle et sa défense impeccables

Durant une bonne demi-heure, l’ASSE s’en remet ensuite à une succession de coups de pied arrêtés mal maîtrisés ou bien détournés par la défense clermontoise. Il faudra attendre l’approche du retour aux vestiaires pour voir les Verts inquiéter réellement Fabien Farnolle. Le portier auvergnat repousse tout d’abord une frappe à bout portant de Bocanegra, qui avait bénéficié d’un centre en retrait de Rivière (39ème), avant de détourner une frappe limpide en angle fermé de Blaise Matuidi (45ème). En contre, Clermont reste à l’affût et bénéficie d’une balle de break juste avant la pause mais Yacouba Sylla, aux prises avec son vis à vis, ne peut prendre l’information afin de voir Sloan Privat, totalement esseulé sur l’aile gauche (46ème).

Le raid solitaire d’Haquin

La nervosité des stéphanois est palpable dès l’entame de la seconde période et Clermont profite de cette situation pour remettre le pied sur le ballon. Les clermontois vont surtout profiter d’un exploit personnel de Nicolas Haquin pour doubler la mise dès l’heure de jeu et s’assurer une fin de match un peu plus tranquille. Après avoir récupéré un ballon dans les pieds de Matuidi dans son propre camp, Haquin effectue un raid solitaire de plus de 70 mètres avant de tenter sa chance à l’entrée de la surface. Sa frappe, déviée par Monsoreau, trompe Janot qui ne peut qu’une nouvelle fois constater les dégâts (0-2, 59ème). A l’image de son second buteur, le Clermont Foot fait encore une fois preuve de beaucoup plus de panache dans cette partie.

Les Verts perdent patience à l’image de Laurent Battles, expulsé pour un jeu dangereux sur Ekobo à l’approche du dernier quart d’heure (75ème). A l’approche de cette fin de rencontre, seul Gonzalo Bergessio, fraîchement rentré en jeu, est à deux doigts de réduire la marque mais se heurte au montant gauche de Farnolle (83ème). Qu’importe, les jeux sont faits. Les clermontois tiennent leur exploit et peuvent laisser éclater leur joie dans le vestiaire. Staff, joueurs et supporters vont désormais pouvoir savourer, avant de connaitre ce soir, le nom de leur futur adversaire pour les 16èmes de finale ! Le tirage au sort sera effectué à partir de 19h30 sur Eurosport par Olivier Dacourt et Laury Thilleman, Miss France 2011.

A venir: les réactions, le résumé du match et les coulisses du déplacement des clermontois en vidéo.