Menu
Nos applis :

jeudi 31/01/2013

C. Michy réagit à la sélection d’Alessandrini

Romain Alessandrini a été sélectionné ce jeudi en Equipe de France par Didier Deschamps seulement six mois après son départ du Clermont Foot (22 buts, 11 passes décisives en 68 matchs sous les couleurs clermontoises).

Après un début de saison tonitruant au Stade Rennais (12 buts, 5 passes décisives en 23 matchs de Ligue 1 et Coupe de la Ligue), Alessandrini honore sa première sélection et disputera avec les Bleus le match amical face à l’Allemagne programmé le 6 février prochain.

La réaction de Claude Michy :

« Tout d’abord, je tiens à féliciter Romain pour son début de saison et ses premiers pas réussis en Ligue 1. Ce qu’il a su démontrer est une juste récompense de tout le travail qu’il a accompli.

Nous sommes très heureux pour lui, ainsi que pour ses parents qui peuvent être fiers de leur fils. Il faut considérer cela comme une étape et je pense qu’il va encore étonner beaucoup de monde.

Romain est un garçon sérieux et travailleur et sa sérénité va lui permettre de monter encore plus haut. Nous sommes également fiers qu’il ait évolué sous les couleurs de notre Club les 2 dernières saisons. »

Le sélectionneur Didier Deschamps a expliqué son choix en conférence de presse :

« C’est un joueur que je suis depuis longtemps. Ses performances sont de qualité. C’est un joueur qui marque et qui fait marquer. Il est décisif. C’est un gaucher qui est très bon techniquement. Quand on est performant avec son club, la porte est toujours ouverte.

Il va découvrir autre chose, il a un parcours atypique, comme Mathieu Valbuena ou Franck Ribéry. Pour connaître le niveau international, il faut bien être appelé. C’est un signe que j’envoie, le groupe n’est pas figé. »

La réaction de Romain Alessandrini (au micro de L’Equipe 21 : cliquez ici) :

« J’ai reçu beaucoup d’appels et de messages et j’ai répondu à mon ami Manu Imorou qui joue à Clermont. C’est lui qui me l’a appris. J’étais à la fois surpris et heureux. Ensuite j’ai appelé mes parents, c’était magnifique. Il y avait une partie de moi qui y croyait, mais une autre vraiment pas.

Le fait d’être en Ligue 1 était déjà pour moi quelque chose d’exceptionnel. Quand je vois la liste, je suis entouré de Ribéry, Benzema, Valbuena, Evra … Je n’ai pas de mots. Je suis fier de rendre mes proches heureux, c’était le plus important. C’est vraiment une réussite pour moi et j’ai une pensée pour mon grand-père. Il voulait me voir au Stade de France et j’ai une grosse pensée pour lui. »