Histoire

2004-2006 : DES EXPLOITS EN COUPE JUSQU'AUX DÉSILLUSIONS DU CHAMPIONNAT

La saison suivante, le Clermont Foot confirme qu'il est bel et bien une équipe de coupe en atteignant les quarts de finale de la Coupe de France et de la Coupe de la Ligue. En Coupe de France, l'équipe entraînée par Olivier Chavanon, emmenée par des joueurs d'expérience, élimine l'équipe-type de l'Olympique Lyonnais, triple champion de France en titre, invaincu depuis des mois. Dans un stade Gabriel-Montpied archi comble, Clermont ouvre le score grâce à un coup-franc de Rodriguez qui trompe Coupet. Mais les clermontois se font rejoindre lors de la dernière minute suite à un festival de Wiltord avant de l'emporter une nouvelle fois aux tirs au but. Cette fois-ci c'est le gardien Bouchard qui repousse le tir de Wiltord (1-1, 4 tab à 3). Clermont élimine les Coupet, Cris, Juninho, Govou, Abidal, Malouda, seulement vaincus jusqu'à présent par Lille et Manchester… En quart de finale, les clermontois passent tout près d'un autre exploit à Monaco mais s'inclinent en prolongation.

Ces aventures laissent des traces et contrastent avec les performances en championnat. L'équipe termine à la 18ème place, synonyme de relégation en National. Le dépôt de bilan de Valence, promu sportivement en L2, viendra repêcher le club en Ligue 2. Suite à une intersaison mouvementée, le club change de président et d'entraineur. Alain Dalan, président emblématique, est remplacé par Claude Michy, promoteur d'évènements sportifs. Marc Collat lui est conseillé au poste d'entraîneur. Mais le repêchage du club en L2 ne fait que retarder l'échéance. L'équipe est de nouveau reléguée sportivement à l'issue de la saison 2005/2006, malgré l'apport de joueurs reconnus tels Jocelyn Gourvennec et le champion du monde Bernard Diomède.