Histoire

1997 : L'ÉPOPÉE QUI MARQUA L'HISTOIRE

L'épopée incroyable en Coupe de France lors de la saison 1996/1997 constitue un grand tremplin pour le club. Le gardien de but Olivier Enjolras devient rapidement le symbole fort de la réussite de l'équipe. L'épopée aurait pu ne jamais commencer. Lors du 7ème tour, Clermont élimine l'Etrat au terme d'une séance de tirs au but interminable (13 tab à 12), disputée dans un stade sans éclairage. En cas d'arrêt du match, Clermont aurait du laisser sa place au petit poucet.

Les circonstances ont donné raison au Clermont Foot Auvergne qui débute là une formidable aventure. L'équipe entraînée par Thierry Coutard élimine deux formations de 2ème Division, Lorient (3-2) puis Martigues (1-1, 5 tab à 3) et gagne son ticket pour les 8èmes de finale face au grand Paris-Saint-Germain de Raï, récent vainqueur de la Coupe des Coupes. L'engouement est énorme en ville où plus de
20  000 personnes sont rassemblées place de Jaude alors que le stade affiche complet.

La ferveur retombe sur le coup des 22h00 lorsque que Paris fait respecter la logique, menant 4 buts à 1 à l'heure de jeu face aux pensionnaires de la quatrième division. Mais la magie s'empare du match lorsque les clermontois réduisent le score par Chastang (70ème) puis ne reviennent plus qu'à un petit but suite à un enchaînement collectif de rêve conclu par Le Bellec (82ème). Un vent de folie souffle sur le stade Montpied, les amateurs poussent les parisiens jusque dans leurs derniers retranchements… N'Gotty finit par marquer contre son camp. Clermont revient à quatre buts partout et arrache les prolongations…

Les clermontois envoient finalement le PSG aux tirs au but. Alors que tous les auvergnats transforment leurs tentatives, Olivier Enjolras stoppe les penalties de Le Guen et Guérin avant d'aller se percher sur sa barre transversale. Tout un stade, toute une ville explosent ! La France découvre cette petite équipe de Clermont qui se qualifie pour les quarts de finale dans l'un des plus beaux scénarios de la Coupe de France. La ville se pare de nouveau de rouge et bleu quatre semaines plus tard pour ce quart historique face à Nice, autre formation de 1ère Division. Clermont s'incline en prolongations face au futur vainqueur de l'épreuve.