Skip to Content

Der Zakarian : « On a toutes les cartes en main »

Version imprimableEnvoyer à un amiEnvoyer à un ami
Mercredi 21 Mars 2012

Clermont se déplace à Troyes ce vendredi, pour un match très important face à un concurrent direct. Retrouvez les déclarations d'avant-match de Michel Der Zakarian.

Avant de prendre la direction de Troyes mercredi après-midi avec un groupe de 18 joueurs, le Clermont Foot a effectué son dernier entrainement dans la matinée au stade Gabriel-Montpied. Les clermontois effectueront leur dernière mise en place ce jeudi matin dans l'agglomération troyenne avant de se rendre au stade de l'Aube vendredi soir.  Michel Der Zakarian revient sur cette rencontre importante à l'entame du sprint final.

Michel, dans quel état d'esprit le groupe aborde ce déplacement à Troyes ?


L'objectif est d'aller là-bas pour gagner. Nous abordons cette rencontre avec l'envie de nous imposer face à l'un de nos concurrents directs. Si nous gagnons là-bas, nous les mettons à 5 points.

Quel a été le mot d'ordre cette semaine suite au nouveau match nul concédé face à Istres ?

Nous avons fait un debriefing le lendemain du match, puis nous avons également discuté en début de semaine. Je pense que les joueurs sont conscients des erreurs qu'ils ont commises en encaissant ces buts égalisateurs. Nous nous faisons rattraper parce-que nous devenons fébriles en fin de match, nous ne faisons pas ce qu'il faut pour bien défendre. On s'est fait rattraper sur coup de pied arrêtés, lors de nos deux derniers matchs, c'est dommageable mais il faut passer à autre chose. Le match qui arrive face à Troyes est un match important. A nous de bien l'aborder, d'y aller avec beaucoup de convictions, de détermination pour l'emporter.

Sur le terrain, l'état d'esprit a semble-t-il été retrouvé lors de ces deux derniers matchs. Que manque-t-il maintenant à l'équipe pour l'emporter ?

Nous devons rester concentrés notamment sur les phases arretées. Arrêter d'avoir peur quand on mène au score. Il faut savoir garder un peu mieux le ballon pour faire courir l'adversaire. Retrouver ce qui faisait notre force en début de saison. Nous n'avons pas tout perdu On commence à retrouver tout le groupe à disposition. C'est une bonne chose. Une bonne concurrence va pouvoir se mettre en place. Il faut que  tout le monde reste mobilisé. Il nous reste 10 matchs importants pour arriver aux 64 points synonymes de montée.

« Savoir s'arracher »

Vous connaissez les recettes pour mener à bien une montée en Ligue 1. Quels  sont les conseils à donner aux joueurs pour cette fin de saison ?


C'est évidemment le mental qui va tout actioner. Il faut savoir s'arracher. Le groupe est capable d'y arriver. On souhaitait tous être dans le sprint final, aujourd'hui on y est. Nous attaquons les 10 derniers matchs, nous sommes dans la dernière ligne droite. A nous de faire ce qu'il faut pour aller jusqu'au bout. Nous avons toutes les cartes en main. Nous sommes devant, les autres équipes sont derrière nous. A nous poursuivre notre route. Nos concurrents, eux, n'ont pas le droit à l'erreur. Nous restons sur 5 matchs nuls, c'est bien sûr insuffisant, il faut renouer avec la victoire pour engranger de la confiance.

Que vous inspire cette équipe de Troyes ?

C'est une équipe solide, même si eux aussi ont des bosses sur la tête. Ils restent sur un nul et une défaite sur leurs deux derniers matchs à domicile. Nous allons là-bas pour les faire chuter une deuxième fois d'affilée chez eux. C'est une équipe qui possède un gros collectif, ça joue très bien au ballon. Mais ils sont dans le doute aussi. A nous de l'accentuer en étant conquérants.

Ces matchs entre prétendants sont-ils l'occasion de franchir un cap supplémentaire au niveau mental ?

Bien sûr. Nos adversaires sont friables comme nous. Troyes est dans le doute aussi. Nous avons retrouvé plus de conquête dans le jeu sur les deux derniers matchs, malheureusement nous avons pêché par manque de concentration et d'agressivité sur coups de pied arrêtés. C'est la chose la plus facile à corriger. A nous de garder l'état d'esprit que nous avons affiché, avec cette envie d'aller vers l'avant et de faire mal à l'adversaire.

> Troyes - Clermont : Le groupe et l'avant-match vidéo