Les féminines stoppées net

A l’occasion du match retour du premier tour de barrage d’accession à la D2, les clermontoises s’inclinent 2-1 à CHATENOY ce dimanche après-midi.

Pourtant, comme lors du match aller, les coéquipières de Stéfanie DE REVIERE démarraient le match de la meilleure des manières avec plusieurs centres de la droite ou Stéphanie ECHAUBARD par deux fois ne trouvait pas le cadre.
Puis Eugénie SAUZEDDE, bien lancée en profondeur par Virginie FAGONT échouait devant la gardienne. Surement le tournant de la rencontre puisqu’à la suite de cette opportunité, les locales réagissaient et ouvraient le score sur un nouveau contre éclair lancé de leur côté droit défensif.
Menées 1-0 à la mi-temps, les joueuses d’Yvan CHARVILLAT continuaient leurs efforts, avec de nombreuses situations. Mais la dernière passe, la finition ou les nombreuses positions de hors-jeu signalées ne permettaient pas d’égaliser.

Sans baisser les bras, Coralie CHANUDET arrivait enfin à égaliser après un énième ballon d’Eugénie SAUZEDDE (1-1). Les entrées de Vanessa CHARRADE et Laetitia DIKO laissaient espérer une fin de match folle mais l’adversaire tenait bon. Sur un coup franc d’Elise BURBAN, Stéphanie ECHAUBARD était à quelques centimètres de pousser le ballon au fond des filets. Second tournant du match puisque sur un ballon mal négocié par la défense auvergnates, CHATENOY ne manquait pas l’opportunité d’inscrire un second but qui coupait les jambes aux visiteuses. Les nombreux loupés des deux matchs avaient raison des coéquipières de Chloé DA SILVA qui s’arrêtent donc au premier tour de barrage.

Réaction d’Yvan CHARVILLAT :

« Etre déçu est peu dire tant nous avons dominé les deux rencontres. L’équipe a péché dans un domaine travaillé tout au long de l’année. C’est difficile à accepter et à comprendre. L’adversaire était largement à notre portée et c’est encore plus frustrant. Je suis divisé entre la reconnaissance d’un travail fourni par toutes les joueuses durant la saison et la sensation que nous n’étions pas au niveau où nous aurions dû l’être sur ces deux rencontres. Cela c’est encore joué sur des détails et ils n’ont pas tourné en notre faveur. Nous sommes les premiers acteurs de nos résultats et nous aurions du mieux faire.
Désormais, chacun et chacune doit faire le point sur sa saison et réfléchir à la suivante. La relégation d’Aurillac lance déjà une lutte à trois équipes, avec Le Puy, pour la première place régionale la saison prochaine. Il faudra s’y préparer avec énormément d’humilité et de travail avant même de parler de barrage. »